10 ans d’insertion pour l’école de la 2e chance

Publié le 10 mars 2016 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

E2CW

Une décennie que l’école de la 2e chance de Châtellerault accueille des jeunes de 18 à 35 ans, sans diplôme et sans qualification. « L’année dernière, nous avons reçu 102 jeunes, explique Eric Meunier, directeur de l’association. Nous avons une belle croissance. Aujourd’hui, sur 200 candidatures, 40 % arrivent en direct, c’est dire la bonne renommée que nous avons. » Sur 10 ans, plus de 600 jeunes sont passés par Châtellerault. « L’important pour nous, c’est la motivation. Notre mission est d’aider dans la recherche d’insertion professionnelle et sociale, de réfléchir avec eux à une formation. » L’école organise près de 300 stages par an dans des entreprises du territoire. « Il peut s’agir de découverte, de valider un projet … A chaque fois, nous garantissons notre présence si un problème survient. Nos jeunes ne sont pas parfaits, mais l’entreprise ne fait pas face seule aux difficultés. » 400 entreprises sont partenaires de l’E2C. Et depuis quelques mois, un deuxième réseau se structure à Niort, avec l’ouverture d’une 2e école. « A un mois près et 10 ans plus tard, nous sommes ravis de cette 2e ouverture. Les écoles sont soutenues par leur territoire, les élus, les entreprises, tout le tissu local à chaque fois. » 15 premiers jeunes ont été accueillis, 12 ont suivi en février. L’objectif est de 85 pour 2016 et 120 pour 2017. « Et nous ne manquons pas de projets ! »

L’école développe les collaborations, notamment sur des préparations spécifiques. Elle a commencé avec La Poste, Snecma, les laboratoires de L’Oréal à La Roche-Posay ou encore dernièrement Chronopost. Elle vient de contractualiser avec l’UIMM pour monter des parcours industrie. « Notre rôle est de faire se rencontrer le jeune et l’entreprise. Il y a ensuite un travail spécifique sur les lacunes de la personne. » L’E2C participe à la création d’une grande école du numérique sur Niort aux côtés du SPN, de l’IUT Poitiers/Niort/Châtellerault et des P’tits Débrouillards. Il s’agit de développer de l’alternance dans des sociétés de services en ingénierie informatique. Le projet a reçu la labellisation de l’appel à projets Fabriques du numérique. « C’est une manière de rendre au territoire ce qu’il nous donne, d’être un partenaire actif. »

M. W.

E2C jeunes

Partenaire : Inovis asset management