Connect with us

2e saison de l’accélérateur French AssurTech

french assurtech

Actualité

2e saison de l’accélérateur French AssurTech

Créé en février 2018 à Niort, French AssurTech prépare sa deuxième saison.

french assurtech

Créé en février 2018 à Niort, French AssurTech prépare sa deuxième saison. « L’objectif est de réinventer l’assurance de demain, explique Florian Hervéou, responsable du programme Startup Palace, animateur de l’accélérateur. Au niveau économique, les sociétés d’assurance sont attaquées par les Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon), les banques et de nouvelles entreprises. L’enjeu est donc de travailler de façon proche avec des start-ups pour échanger, apprendre de nouvelles méthodes, sortir du cadre, faire avancer des projets, poser un regard nouveau sur une situation. » L’accélérateur rassemble Groupama Centre-Atlantique, IMA, MAAF Covéa, Macif, Maïf et pour cette nouvelle saison le groupe belge P&V et la Mutuelle de Poitiers.

Cinq start-ups ont été sélectionnées pour la première saison. Pendant neuf mois, elles ont bénéficié d’un accompagnement et de rendez-vous. Chaque mois, des ateliers avaient lieu à Niort. Sept start-ups sont en cours de recrutement pour la deuxième promotion. « Les mutuelles souhaitaient créer un outil pour attirer de nouvelles compétences. La position de Niort est unique sur le territoire national, c’était donc le bon endroit pour le faire. De nombreux liens avec l’écosystème local ont été créés. »

Niort Agglo et le Medef des Deux-Sèvres sont partenaires. Les ateliers collectifs sont encadrés par des « parrains » issus des mutuelles. Les start-ups participent à Niort Numéric (27 et 28 mars à l’Acclameur). « Les équipes des start-ups bénéficient d’un suivi hebdomadaire. Elles peuvent tester leurs applications, leurs produits. Elles viennent chercher un terrain de jeu. C’est aussi s’ouvrir à de nouveaux marchés, mieux les comprendre, se frotter au concret et avoir des retours. » C’est aussi avoir accès à des études, des informations. « L’une des start-up a mis au point un algorithme pour décrypter les photos de voitures accidentées. Pour apprendre, faire progresser leur outil, ils ont pu avoir accès aux photos stockés par les assurances. Cette collaboration proche permet d’avoir accès à ce type de ressources. » Cet accompagnement est complémentaire des démarches internes des groupes. « Les synergies se développent. C’est tout le réseau Niort Tech qui est mis en lumière. »

M. W.

Plus : Le nouvel appel à projets est lancé et les start-ups ont jusqu’au 10  février pour déposer leur candidature sur www.french-assurtech.com.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut