Connect with us

Aéroport de La Rochelle : un bilan en demie teinte

aéroport la rochelle

Actualité

Aéroport de La Rochelle : un bilan en demie teinte

A quelques jours de l’officialisation du Brexit et de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le directeur de l’aéroport de La Rochelle, Thomas Juin, est serein.

A quelques jours de l’officialisation du Brexit et de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le directeur de l’aéroport de La Rochelle, Thomas Juin, est serein. 

« Nous sommes prêts. » L’aéroport a doublé la surface de sa salle d’arrivées pour plus de confort … et de contrôles. Elle abrite désormais un espace pour le contrôle des documents, une salle de taxation pour les marchandises, un autre espace pour la fouille des bagages et un dernier pour la fouille au corps. La salle d’embarquement ne sera refaite que l’an prochain, mais un guichet de détaxation des produits a néanmoins été construit. « Ces travaux s’imposaient même sans le Brexit, a assuré Thomas Juin. Le Brexit ne nous coûte rien, il ne fait qu’accélérer les choses. »

Moins de passagers

Ce qu’il redoute, c’est « la réaction des clients face à ces contrôles, et la baisse du pouvoir d’achat des voyageurs britanniques. » Dix-sept lignes aériennes sont exploitées à La  Rochelle. Parmi elles, neuf desservent des aéroports anglais et représentent 60  % du flux charentais-maritime (233 001 passagers en 2019). Or avant même le Brexit, le bilan 2019 est en demie teinte. 

Retrouvez la suite de l’article dans le n°5 du 30 janvier 2020.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut