Connect with us

Aerospace Valley, guichet d’entrée pour l’aéronautique

aerospace valley

Actualité

Aerospace Valley, guichet d’entrée pour l’aéronautique

Le pôle de compétitivité Aerospace Valley compte 850  membres, dont 560  PME sur les deux régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Au salon du Bourget, il a signé une convention avec Aeroteam, le cluster de l’aéronautique en Poitou et Charentes représentant près de 80 établissements, pour partager la même dynamique.

aerospace valley

Le pôle de compétitivité Aerospace Valley compte 850  membres, dont 560  PME sur les deux régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Au salon du Bourget, il a signé une convention avec Aeroteam, le cluster de l’aéronautique en Poitou et Charentes représentant près de 80 établissements, pour partager la même dynamique. Avec la nouvelle cartographie régionale, la volonté est de garantir l’accès à la même offre de services à toutes les entreprises du territoire néo-aquitain. Ce rapprochement est visible dans le nom : Aeroteam by Aerospace Valley. En plus d’un bureau à l’Ensma sur la Technopole du Futuroscope, en mars, une antenne a été ouverte à Rochefort, elle est tenue par Sandrine Aubron, chargée de mission territoriale. « Nous conservons l’essence d’Aeroteam, mais nous apportons nos forces, nos compétences à toutes ces entreprises pour une meilleure collaboration de l’ensemble des acteurs. Nous sommes le guichet d’entrée territorial pour les adhérents, une référence pour leur permettre de trouver la bonne personne, le bon expert sur une problématique pour les accompagner. Nous avons ce rôle de mise en relation que ce soit sur des conseils pour une réorganisation de leur site, une installation d’une nouvelle machine, un matériau, un financement, une question juridique … »

aerospace valley

En mode collaboratif

 

Sur des appels à projets, Aerospace Valley permet la mise en réseau de différents acteurs.

« En tant que pôle de compétitivité, notre objectif est de faire avancer les entreprises par l’innovation en créant des écosystèmes performants en mettant en relation industriels et recherche pour l’émergence de nouvelles technologies. Nous continuerons à fédérer, à cultiver ces relations, assure Sandrine Aubron. Nous misons sur le collaboratif sur les projets comme les dispositifs. »

Cette mise en réseau est aussi valable du coté de la formation continue et professionnelle. Les actions dans les lycées, avec les campus des métiers et des qualifications sont maintenues. « Il nous faut rapprocher entreprises et enseignement, faire connaître les métiers de l’aéronautique et du spatial pour donner envie aux jeunes de rejoindre ce secteur. Nous serons sur les salons de l’emploi, de la formation en collaboration avec les acteurs pour mettre en avant nos atouts. C’est aussi avoir des formations proches des territoires pour répondre aux besoins locaux. »

L’animation territoriale sera poursuivie, avec les jeudis de l’aéro composés d’ateliers, de rencontres d’affaires ou des visites d’entreprises. « Cet échange en proximité est important pour aller à leur contact et faire remontrer les besoins des entreprises. »

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut