Connect with us

Alain Pichon prend la tête de la Vienne

pichon vienne département

Actualité

Alain Pichon prend la tête de la Vienne

Alain Pichon a été élu à la tête du
Département de la Vienne.

En septembre dernier, le président du Département, Bruno Belin a été élu sénateur de la Vienne. Avec la loi sur le non cumul des mandats, l’assemblée départementale a du procédé à élection d’un nouveau président le jeudi 12 novembre. Alain Fouché, en sa qualité de doyen, présidait la séance. « Après 18 ans au Sénat, je retrouve pour quelques minutes la présidence de cette assemblée. Je pourrais y rester, mais j’ai donné et c’était bien. » 

Le seul candidat déclaré était Alain Pichon, conseiller départemental pour le canton de Châtellerault-2 depuis mars 2011 et jusqu’à présent vice-président en charge du logement et de l’environnement. Exploitant agricole sur Antran, il entre au conseil municipal en 1983 et en devient maire en 1995. Il siège aussi au conseil communautaire de Grand Châtellerault et a été désigné il y a deux ans et demi président de l’Association des maires et des présidents d’intercommunalités de la Vienne. 

Avec un vote à bulletins secrets, il récolte 32 voix contre 6 blancs et devient alors le nouveau président du Département de la Vienne. Après de chaleureux applaudissements, il a tenu à remercier les précédents présidents et à souligner l’implication des 1 600 agents de la collectivité. « Je mènerai une présidence à la fois rassembleuse et combative. » Rappelant les engagements de son père et de son grand-père, ainsi que les siens, il souhaite « œuvrer au plus près des préoccupations de nos concitoyens, de faire ce qui est en mon pouvoir pour leur offrir une meilleure qualité de vie  ». Il l’a également redit, le Département restera le premier partenaire des communes et des intercommunalités. Il souhaite animer des rencontres régulières, à travers les commissions, mais aussi sur les cantons, dans les intercommunalités et les communes. « Je crois en cette proximité, facteur indispensable à la préservation du lien social. » A travers « une écoute attentive », que ce soit des territoires, des élus, des groupes d’opposition, il souhaite développer la Vienne et « réfléchir ensemble pour aller plus loin ». Il ne cesse de le répéter, l’écoute et l’esprit d’équipe sont ses moteurs. « Je ne suis pas l’homme d’un camp, je suis libre et indépendant et je le resterai dans l’unique intérêt de la Vienne. Mon action sera celle du pragmatisme et du bon sens. »

L’un des défis de ce mandat va être d’avoir un budget à l’équilibre, notamment avec l’augmentation du nombre de bénéficieras du RSA. « Nous avons une équipe soudée et dynamique, aves des projets pour bâtir la Vienne de demain, mais nous devrons aussi porter une attention particulière aux personnes en difficulté. » 

Pour le groupe d’opposition, la Vienne à gauche, Sandrine Martin salue la volonté du nouveau chef de l’exécutif de travailler avec l’opposition. « Nous sommes sur une continuité claire, mais peut-être avec des méthodes différentes. Il y a en tout cas la volonté de travailler avec l’opposition et le fait de le mentionner dans son discours n’est pas une parole anodine. Je crois aussi que c’est réellement nécessaire dans la période de crise actuelle et avec le rôle d’amortisseur social du Département. »

Dans les prochaines semaines, de nouvelles élections vont avoir lieu à Antran, où Alain Pichon redeviendra simple conseiller municipal. La première adjointe Elodie Sivault devrait lui succéder. L’association des maires de la Vienne devra également renouveler sa présidence et inclure un membre de plus à son bureau. En chef de file de la Vienne, il devrait par contre mener l’équipe départementale pour les futures élections, qui ne se tiendront à priori pas en mars, mais peut-être en juin 2021.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut