Anna Harisoa, des perles pour chaque femme

Publié le 5 juillet 2019 | Actualité / Portrait / Une

Payant

harisoa

Créatrice malgache, Anna Harisoa a ouvert sa boutique de bijoux fantaisie le 6 mai à Poitiers. Elle y expose toutes ses créations : bracelets, bagues et colliers. Chaque pièce est unique et confectionnée avec passion. Focus sur son travail, ses inspirations et son amour des perles.

« La création est en moi depuis ma jeunesse », explique la gérante de la boutique Anna Soa, à Poitiers. Issue d’une famille nombreuse, dès l’âge de 12  ans elle aide sa mère couturière à choisir les tissus et à réaliser les patrons des vêtements. Originaire de Madagascar, c’est en allant au marché de Tananarive avec elle, qu’Anna Harisoa commence à acheter des perles et créer ses propres bijoux. « Les perles m‘ont toujours inspirée ! J’aime leurs couleurs et leurs formes. Il y a des choses qui ne s’expliquent pas », se livre la créatrice. Mais son vrai coup de foudre pour ces pièces arrive à l’âge adulte quand une amie lui offre un collier en terre cuite avec des perles anciennes du XIXe siècle et des boucles d’oreilles en chevron bleu. Ces bijoux réveillent alors son âme d’enfant et la passion qui s’était endormie en elle.

Un voyage essentiel à sa création

En 1995, Anna Harisoa et son mari s’expatrient au Burkina Faso, à Ouagadougou. Elle y restera six ans. C’est là-bas, dans son pays de cœur, qu’elle tombe amoureuse des perles millefiori de Venise exposées sur les étals du marché de la ville. Elle en achète en grande quantité et se met à créer. « Au début, j’offrais mes bijoux seulement à mes sœurs », confie Anna Harisoa. Et c’est en rentrant en France pour les vacances qu’elle prend conscience que son travail mérite d’être exposé : « Ma belle-mère trouvait mes bijoux beaux. Elle exposait de la porcelaine dans une galerie et m’a proposée de faire de même avec mes créations. » Anna Harisoa découvre que son art plaît. De retour à Ouagadougou, elle propose ses bijoux à la vente, à son domicile et les expose au Centre Culturel Français Georges-Melies. Mais très vite, elle réalise que les clients n’osent pas se déplacer directement chez elle. Arrivée à Poitiers en 2003, elle continue à créer avec une passion dévorante et mûri son idée d’ouvrir sa boutique de créations.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management