Connect with us

Arena : le gros œuvre a démarré

arena futuroscope

Actualité

Arena : le gros œuvre a démarré

Le chantier de l’Arena a repris. La première pierre sera posée le 26 août. Le terrassement est terminé, les fondations ont commencé, mais avec l’épidémie, la mise en service du bâtiment est repoussée à mai 2022.

A deux pas de ZérOGravity et du parc du Futuroscope, le chantier de l’Arena a repris depuis le 27 avril. Le terrassement est terminé, les fondations devraient commencer, mais l’impact de l’épidémie devrait être de trois mois sur le délai global de livraison. La mise en service du bâtiment a été repoussée à mai 2022. 

Sur le chantier, la troisième grue est en cours de montage, les opérations de terrassement venant de se terminer. L’entreprise Guintoli a ainsi évacué plus de 25 000 m3 de déblais et gravats. Pour la partie gros œuvre, Cardinal Edifice prend la suite. Les deux sociétés appartiennent au groupe NGE (Nouvelles générations d’entrepreneurs), qui s’est vu confier par le Département, la conception et la construction de l’Arena pour 45,8  M€.

Sur cette somme, 65 % des marchés ont été attribués à 18 entreprises locales, notamment pour des travaux techniques, architecturaux et d’étanchéité. Ce pourcentage n’englobe pas la participation de plusieurs bureaux d’études locaux aux études de conception. « 25 à 30 corps de métiers vont se succéder sur le chantier pour arriver à un bâtiment clé-en-main, explique Marc-Antoine Durocher, chef de projet pour Cardinal Edifice. Du siège au mobilier, en passant par le matériel technique  … à la livraison, il sera prêt à être utilisé. » Avec la crise, le maître d’œuvre estime à trois mois l’impact sur les délais de livraison du bâtiment. Ainsi, la mise en service est repoussée à mai 2022. Pour éviter que ce délai ne se rallonge encore, en accord avec les salariés, l’entreprise a décidé de ne pas appliquer les deux semaines d’arrêt prévues en août.

200 salariés

Le gros œuvre s’étalant sur 7 à 8 mois, d’ici la fin d’année, 90 % du bâtiment devrait être terminé et la pose de la charpente métallique devrait commencer. Une opération qui devrait être impressionnante, ainsi 10  000  tonnes de charpente en acier seront posées. Et pour les 10 000 m2 de construction accueillant à terme 6 100 places en mode concerts et un peu plus de 5 000 pour les configurations sportives, 9 000 m3 de béton seront coulés.

Pour réaliser cette nouvelle salle dédiée aux spectacles et aux sports, actuellement, 40  à 60 personnes travaillent sur le chantier, mais au plus fort de la construction, près de 200  salariés seront sur site. Un chantier qui se déroule bien, malgré le port du masque obligatoire. « Pour l’instant, ça va, estime Jérôme Brizzi, directeur général de Futuarena. Mais dès les premières chaleurs, c’est plus dur. Faire un effort physique avec un masque, ce n’est pas simple. On s’arrête plus, on boit davantage … »

Le président du département de la Vienne, Bruno Belin annonce la pose de la première pierre pour le 26 août. « Il y a les nouveaux projets du Futuroscope, ZérOGravity  … Il va se passer plein de choses sur la Technopole », promet-il. Claude Eidelstein, maire de Chasseneuil-du-Poitou rajoute : « Tant qu’il y a des grues sur le territoire, nous sommes contents et les entreprises aussi. » 

Abonnez-vous à votre HEBDOMADAIRE (numérique + papier) pour 3 mois gratuits à 0 euro en cliquant sur : https://www.public-media.fr/boutique/

Plus dans Actualité

En haut