Arnaud Fage : « Pour un protectionisme local »

Publié le 18 mai 2017 | Actualité / en Poitou-Charentes

Payant

fage

Arnaud Fage est candidat aux élections législatives pour le Front National sur la circonscription 1 de la Vienne.

Présentation. Je suis né à Poitiers, j’habite à Buxerolles et j’ai 28 ans. Après des études à l’école d’infirmiers de La Couronne, près d’Angoulême, j’ai obtenu mon diplôme en 2012. J’exerce depuis comme infirmier dans un Ehpad. J’ai fait le choix de m’occuper de personnes âgées dépendantes. J’apprécie de pouvoir prendre en charge un patient sur la durée. Je me suis intéressé très tôt à la politique. J’ai rejoint le Front National en 2011, à l’arrivée de Marine Le Pen. Je suis pour un retour à la souveraineté de nos lois, de notre territoire. Avec 6 millions de chômeurs, de pauvres et de mal logés, il faut d’abord résoudre nos problèmes avant de s’occuper des autres. J’ai intégré la section Jeunesse de la Vienne en 2013. En 2015, j’ai été membre du Collectif Seniors, un des groupes de travail créé par Marine Le Pen qui abordaient différentes thématiques. Je suis responsable de la première circonscription depuis 2016 et je me suis donc présenté comme candidat aux législatives.

Economie. Je suis pour le protectionisme local.

Cela peut paraître dérisoire, mais il faut développer le manger local. Il est important de se fournir auprès des producteurs locaux. Le deuxième point est, dans les appels d’offres, de mettre des conditions pour favoriser les entreprises locales et françaises, face aux étrangères. Il faut soutenir nos PME et TPE, nos artisans, nos commerçants, les accompagner, développer les aides. La formation professionnelle doit être recentrée sur les besoins des entreprises. Les PME doivent exprimer leurs attentes, en face les formations doivent être adaptées. Trop de PME n’arrivent pas à recruter. L’un des points est aussi de lutter contre le travail détaché et illégal. La Vienne est peut-être moins touchée, mais c’est un sujet important.

Projets de loi. Si je suis élu, j’aimerais intégrer la commission des affaires étrangères. Sur la défense de nos entreprises, une des mesures qui me tient à cœur serait l’application de taxes douanières massives sur les produits d’entreprises bénéficiaires qui ont délocalisé. C’est l’exemple de Fédéral Mogul à Chasseneuil-du-Poitou ou actuellement de Whirlpool. Les entreprises délocalisent et les salariés sont licenciés. Ce sont derrière des familles déstabilisées et un territoire fragilisé.

Suppléante : Maryse Lacombe

Facebook : AFageofficiel

Partenaire : Inovis asset management