Connect with us

Atlanta isole les usines grâce à Iso-bâche

atlanta

Entreprises

Atlanta isole les usines grâce à Iso-bâche

Atlanta est spécialisée dans la confection et la pose de bâches monumentales et sur-mesure. L’entreprise a saisi une opportunité et développe aujourd’hui son propre produit, l’Iso-bâche.

atlanta

Atlanta est spécialisée dans la confection et la pose de bâches monumentales et sur-mesure. L’entreprise a saisi une opportunité et développe aujourd’hui son propre produit, l’Iso-bâche. 

Atlanta vient de poser les derniers mètres carrés d’Iso-bâche à Limoges, dans l’usine Texelis. L’entreprise est ainsi la première a être équipée de ce système d’isolation en France. Philippe Rebeix a fondé Atlanta en 2008, une société spécialisée dans la confection de bâches et de toiles. « J’ai travaillé dans la presse, dans le travail temporaire  … Aujourd’hui, je suis heureux d’avoir créé des emplois, de faire fonctionner mon cerveau, de trouver des solutions et d’avancer. »

De la communication au bâtiment

Ainsi, Atlanta assemble et pose des bâches monumentales : 1 500 m2 pour une passerelle Dunlop aux dernière 24 h du Mans, sur un échafaudage de 13×115 m pour les Galeries Lafayettes à Paris, pour un magasin de bricolage à Nancy ou la société de traitement de déchets Paprec … « Ces entreprises souhaitent communiquer. Les bâches imprimées nous arrivent en petits morceaux, nous les assemblons, rajoutons les oeillets ou un ourlet et nous les posons. » Atlanta réalise également des grandes séries de banderoles pour les concessionnaires automobiles ou la grande distribution. Mais, avec la crise du marché de la publicité, en 2012, l’entreprise s’est ouverte à d’autres secteurs, des pièces sur-mesure. Elle travaille ainsi pour les transports, en réalisant des rideaux pour les camions. Pour l’agriculture, pour couvrir la paille ou les graines. Elle peut aussi couvrir des rotors d’hélicoptère pour leur transport ou confectionner un chapiteau. Elle pose des toiles pour les mobiles homes et les tentes de l’hôtellerie de plein air. Et intervient sur des bâtiments. Pour couvrir des voies, elle a par exemple posé les bâches de la gare du Marché de Rungis. Elle déploie une bâche comme faux-plafond dans une usine ou pour séparer un entrepôt en deux.

Isoler une usine

C’est en intervenant dans ce domaine, qu’Atlanta a imaginé l’Iso-bâche. En 2014, l’usine Smurfit Kappa d’Uzerche fait appel à la société. En 2015, celle de Texelis à Limoges la contacte car elle aimerait rénover ses bâtiments et son chauffagiste, le même que celui de Smurfit, a constaté d’importantes améliorations là-bas. « C’est une vieille usine de 1930, avec de très grands volumes et une énorme facture de chauffage. Il nous fallait aussi trouver un nouveau système d’accrochage. » Iso-bâche, c’est donc une première bâche tendue grâce à un câble parcourant tous les murs de la pièce. « Le résultat est un plafond uniforme, sans suspension et d’un seul tenant. » Au-dessus, en laissant un espace de 5 cm, vient s’ajouter un isolant. « L’air joue également un rôle de barrière thermique. Le système ne nécessite pas de peinture et un nombre réduit de jours de travaux. C’est une solution technique pour les très grandes surfaces. » En hiver, la structure permet de conserver la chaleur et en été à l’inverse, elle l’empêche de passer. « Même si le bâtiment est déjà isolé, cela va réduire la hauteur sous plafond et donc le volume à chauffer. Au-delà de l’esthétisme, il y a aussi une meilleure acoustique et la possibilité d’intégrer de la lumière, c’est moins de pénibilité et plus de confort. »

Atlanta croit en son produit et espère le développer. Elle a déposé un brevet pour l’association de produits et le mode de pose. « Nous avons maintenant tout un travail de certification à réaliser. Nous attendons aussi les premiers retours d’expérience. Le système va encore évoluer par rapport à l’utilisation d’autres matériaux, la législation … L’objectif est d’être prêt dans un an pour le salon Bâtimat de 2017. C’est un nouveau procédé, dans l’air du temps. Nous nous adaptons au client, nous ne fabriquons pas un produit, mais nous apportons une solution. »

M. W.

Site d’Atlanta Confection.

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut