Barat CEIT Interior à nouveau sur les rails

Publié le 31 mai 2018 | Entreprises / Une

Payant

barat

Quatre ans après son rachat par le groupe Barat, CEIT Interior à Loudun renoue avec la croissance. Le groupe a décroché de nouveaux contrats, et notamment l’aménagement du nouveau RER parisien.

Cette année sera celle du redémarrage. A Loudun, après trois exercices négatifs et une baisse de son chiffre d’affaires, Barat CEIT Interior renoue avec la croissance pour 2018. La mise en liquidation judiciaire avait été prononcée en mars 2014 et le site (ainsi que celui du Rorthais dans les Deux-Sèvres) avait été racheté par le groupe Barat le 1er  août 2014. La société acquiert également d’anciens locaux (16 000 m2) sur la zone industrielle nord, avenue de la coopération et après quelques rénovations s’y installe en novembre 2015. Le groupe a investi 6 M€ pour rénover et réorganiser le site loudunais. Sa dernière acquisition est une nouvelle découpe laser pour l’acier, l’aluminium et l’inox.

barat

Spécialiste de l’aménagement intérieur

Si 83 personnes ont été reprises (dont une cinquantaine à Loudun et 30 sur Rorthais) sur un effectif de 213, le site compte aujourd’hui une soixantaine de salariés. « Le secteur connaît des regroupements et des concentrations, souligne Christian Provost, président du groupe Barat. Nous sommes positionnés comme équipementier des grands constructeurs que sont Bombardier, Alstom ou Siemens. Notre premier objectif reste la rentabilité de l’entreprise, sinon nous ne pouvons rien construire derrière. Viennent ensuite l’épanouissement des collaborateurs et l’excellence industrielle. Même si cela est difficile, l’industrie est possible en France. » Le groupe s’inscrit dans cette mouvance de regroupement et compte aujourd’hui sept sites spécialisés dans l’aménagement intérieur pour le ferroviaire (fenêtres, portes …). « Chaque entité se développe sur un segment. » L’entreprise de Loudun se concentre sur la fabrication de pièces et l’éclairage de zones spéciales (vestibule, entrée, tablette …) pour l’intérieur de trains et tramways. « Si auparavant les plans nous arrivaient tout prêt, aujourd’hui le constructeur donne son cahier des charges et grâce à nos bureaux d’études, nous réalisons les plans. » Tôlerie, soudure, câblage, électronique, peinture, voici les principaux métiers du site. En partant d’une plaque de métal ou de composants électroniques, le site fabrique des tables pour l’Eurostar, des plafonds pour les tramways, des marques-places pour le Talys …

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management