Bénédicte Rousseau, ludothécaire ambulante

Publié le 26 septembre 2019 | Actualité / Portrait

Payant

toupie volante

Roule, roule Toupie Volante, depuis 2015, Bénédicte Rousseau arpente les routes de la Vienne, d’écoles en centres de loisirs, en passant par les bibliothèques ou les maisons de quartiers, elle s’adapte à tous les publics et possède plus 1  300 références de jeux et jouets.

Nichée au cœur des Usines de Ligugé, la ludothécaire range les derniers jouets arrivés. « On vient de m’apporter des poupées et des vêtements. Je vérifie la qualité, les lavent et elles vont rejoindre le stock. » Bénédicte Rousseau est bibliothécaire depuis quatre ans.  Elle a toujours eu en elle la passion du jeu et le monde de l’enfance, elle a étudié pendant de nombreuses années la psychologie.

Avant de devenir ludothécaire, elle a vécu une année en Australie, puis a entrepris de longues études. « Je suis restée 11 ans à la fac et les 5 dernières années, j’ai travaillé sur le développement de la communication chez les enfants de 5 à 25 mois. Au final, j’ai réalisé que la psychologie ne me plaisait plus, je voulais changer de monde. » Elle rejoint la capitale et travaille dans l’univers du dessin animé pendant deux ans.

Nostalgique de son Poitou natal et lasse du brouhaha quotidien, elle s’installe à Poitiers. « J’ai intégré France 3 et pendant dix ans, j’ai réalisé des remplacements à travers la France en tant que script. Mais à 47 ans, j’ai décidé d’arrêter de courir et j’ai passé un bilan de compétences. »

Le jeu comme une évidence

Le résultat sonne comme une évidence, c’est dans le jeu que Bénédicte Rousseau doit s’épanouir.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management