BGE couve les porteurs de projet

Publié le 20 décembre 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

BGE

Après plusieurs mois d’absence, BGE se redéploie en Vienne et Charente par l’intermédiaire de son équipe du Limousin, une bonne nouvelle pour les porteurs de projet. Fanny Blommaert assure désormais des permanences depuis début novembre, à Cobalt, 5 rue Victor Hugo à Poitiers. Elle est également présente à Angoulême deux fois par semaine à la Fabrique à Entreprendre.

L’association accompagne tous les créateurs d’entreprise, de l’émergence de l’idée au lancement de l’activité. « Nous sommes des généralistes dans l’accompagnement des porteurs de projet. L’objectif est de construire un projet en fonction de la situation de chaque personne. Etudes financière, juridique, mise en relation, recherche de financements, immatriculation, suivi, développement de l’activité … nous passons tout en revu. » Membre du groupement “Entreprendre, la Région à vos côtés”, tout porteur peut accéder gratuitement à un suivi. « Nous avons des demandeurs d’emploi qui veulent créer leur propre poste, des cadres en reconversion professionnelle, des personnes souhaitant évoluer dans leur parcours professionnel  … nous essayons en tout cas d’avoir des approches différentes pour répondre à l’ensemble des profils. »

Ainsi, si des rendez-vous individuels sont proposés, des ateliers collectifs sont aussi organisés. Les Matinées booster permettent d’aborder des thèmes comme la microentreprise, l’étude de marché, le chiffre d’affaires  … « Nous adaptons l’accompagnement au porteur de projet avec différents supports, différents moyens de contact. L’objectif est qu’il trouve l’information qui lui convienne, la plus adaptée à sa situation tout en ayant un parcours simple. »

Seulement 30 % des immatriculés bénéficieraient d’un accompagnement. « Nous sommes complémentaires aux autres acteurs du réseau d’accompagnement. L’objectif principal de toutes les structures est que la personne qui crée son activité puisse en vivre dans des conditions optimales. Le porteur a le choix. Il faut bien avoir en tête que toute première prise d’information n’impose pas d’accompagnement et n’impose pas de création. Nous étudions les possibilités de création ensemble, si c’est pour lui le meilleur moyen de réussir nous l’aidons. »

Une couveuse d’entreprises

Dans cet accompagnement, BGE propose un dispositif particulier : la couveuse. « L’hébergement juridique permet à la personne de tester son activité dans un cadre légal jusqu’à trois ans et sans risque. Le futur créateur a ainsi le temps de gagner en autonomie et en compétences. Il se forme au métier de chef d’entreprise, tout en se constituant une clientèle. C’est vraiment une période de test. » L’entrepreneur signe en effet un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape) qui lui permet de conserver son statut antérieur et ses revenus sociaux pendant toute la durée de l’accompagnement. « Il faut que la personne soit impliquée et prépare cette future activité, mais c’est un cadre très sécurisant. »

Mathilde Wojylac

Plus : Facebook BGE Vienne et Charente.

Partenaire : Inovis asset management