Connect with us

Bilan de santé pour le Département

plan santé vienne

Actualité

Bilan de santé pour le Département

« La santé est une affaire d’Etat, malheureusement l’Etat a négligé ce sujet et les territoires. Des populations se sentent abandonnées. Le Département a alors pris le relais », introduit Bruno Belin, président de la Vienne. A l’occasion de la visite présidentielle, il a tenu à revenir sur 10 ans de politiques de santé sur le département.

plan santé vienne

« La santé est une affaire d’Etat, malheureusement l’Etat a négligé ce sujet et les territoires. Des populations se sentent abandonnées. Le Département a alors pris le relais », introduit Bruno Belin, président de la Vienne. A l’occasion de la visite présidentielle, il a tenu à revenir sur 10 ans de politiques de santé sur le département.

Seize maisons de santé pluridisciplinaires sont ainsi sorties de terre. Deux projets à Loudun et Neuville-de-Poitou sont à l’étude. « Nous avons eu des départs en retraite non remplacés. A cela s’ajoute la baisse du numerus clausus et des jeunes professionnels qui ne souhaitent pas s’installer en campagne. Les envies et les façons de travailler ont évolué. Les maisons de santé ont fait leur apparition. Leur déploiement continue. Dans nos priorités, l’objectif est qu’un habitant ait une réponse en matière de santé à 10  minutes de chez soi. » « Nous ne pouvons pas laisser se créer une fracture sanitaire », renchérit Anne-Florence Bourat, élue en charge des politiques de santé. Pour inciter les jeunes professionnels à s’installer, des bourses ont également été créées. « Nous voulons ainsi accrocher des jeunes qui ont envie. Nous leur proposons une bourse, mais surtout un accompagnement. »

23 étudiants ont ainsi été aidés depuis 2009, dont trois en 2016. En contrepartie, il s’engage à aller dans un canton déficitaire et à y exercer pendant au moins 7 ans. « En plus des médecins généralistes et des dentistes, nous avons ouvert une bourse pour les orthophonistes en 2016 et nous espérons pouvoir le faire pour les sages-femmes, les kinés, les ergothérapeutes … »

Au total depuis 2000, avec les bourses et le soutien aux maisons, le Département a engagé plus de 11  M€ sur la santé (subventions pour la faculté de médecine, la création d’Ehpad, le scanner de Montmorillon, l’IRM de Loudun, Doc Vie …). « Je suis inquiet. Le département a une population qui vieillit et il faut en tenir compte, souligne Bruno Belin. Or, les plans régionaux pour financer de nouvelles places sont à zéro. Je ne dis pas qu’il faut de nouveaux établissements, mais des extensions me semblent indispensables. La santé nous préoccupe quelque soit la personne et le moment de sa vie. »

M. W.

Continue Reading

More in Actualité

En haut