Connect with us

Bruno Belin, un président confiant en l’avenir

Bruno Belin

Actualité

Bruno Belin, un président confiant en l’avenir

Le président du Département de la Vienne avait réuni lundi les maires de la Vienne. 230  élus ont ainsi répondu présent, l’occasion de faire le point sur la mi-mandat et de détailler les grands projets qui vont structurer le territoire.

BrunoBelin

Le président du Département de la Vienne avait réuni lundi les maires de la Vienne. 230  élus ont ainsi répondu présent, l’occasion de faire le point sur la mi-mandat et de détailler les grands projets qui vont structurer le territoire. Sujet houleux qui a fait couler beaucoup d’encre, l’aéroport de Poitiers-Biard suscite de nombreuses réactions et comme aime le souligner Bruno Belin : « Si tous ceux qui en parlent négativement pouvaient en dire au moins une fois un mot positivement, nous aurions une bonne pub  ! » Qu’en est-il aujourd’hui ? « Je suis sidéré que le conseil régional n’exprime pas la volonté d’échanger. Il aurait pu profiter du schéma aéroportuaire pour acter leur engagement, il nous propose une revoyure. L’aéroport est indispensable. Les 115  000  voyageurs sont atteints, alors que la ligne Shannon est fermée depuis un an. Il y a un véritable potentiel : les lignes britanniques ont un taux de remplissage intéressant, La Rochelle/Poitiers/Lyon est très souvent complète, celle vers Ajaccio l’été est pleine, Hop ! passe des ATR  40 aux ATR 72, nos infrastructures permettent de continuer le service dans les meilleures conditions de sécurité du site. Le Département a pris les choses à bras le corps et c’est une très mauvaise idée d’opposer la LGV et l’aéroport. Aujourd’hui, nous allons réunir tous ceux qui ont très envie d’en parler, nous avons plein d’amis. Ensemble, nous allons proposer un projet d’avenir, pour un aéroport efficient, efficace et qui rend service.  »

Parmi les grands projets en cours, l’Historial du Poitou et l’Arena avancent à grand pas. L’un est prévu en 2020, l’autre en 2021. « Pour l’Historial nous attendons la confirmation de l’État dans le bouclage du financement. Pour l’Arena, le calendrier est fixé pour les quatre prochaines années et nous le tenons. Nous connaissons son site d’implantation, nous travaillons maintenant sur la question de la gestion. Nous cherchons la meilleure formule pour prendre en compte les 50 dates du Futuroscope, les 110  jours d’activités sans omettre la saison sportive, notamment avec le PB86. Notre souhait est d’être également une base arrière pour les Jeux Olympiques, il y en a une fois par siècle, nous ne pouvons pas manquer cet événement. » Fidèle à ses engagements, le président Bruno Belin va laisser son empreinte sur le territoire : « Ce n’est pas mon empreinte, mais celle du Département. Nous réalisons la feuille de route que j’ai présentée le 31 mars 2015 à l’équipe qui m’a désigné. Au delà des nouvelles infrastructures, il y a aussi les schémas qui structurent notre département, le numérique, le routier, l’eau, le logement, nous annonçons la création de 6 000 logements soit 14 à 22 millions d’euros de travaux pour accueillir les 500  000  habitants prévus en Vienne en 2040. L’éducation est également l’une de nos priorités. Nous allons créer un collège, cela n’avait pas eu lieu depuis 40 ans, le site d’implantation sera d’ailleurs présenté en fin d’année. » A la hauteur de son dynamisme, Bruno Belin est un président qui avance. « Nous nous donnons les moyens de réaliser nos objectifs sans attendre les autres, nous devons montrer notre ambition et volonté politique afin de tenir nos engagements. Nous sommes confiants. »

Lydia De Abreu

Continue Reading

More in Actualité

En haut