Connect with us

Ça mousse pour les Pirates du Clain !

pirates du clain

Entreprises

Ça mousse pour les Pirates du Clain !

Trois Poitevins se sont lancés dans l’aventure de la micro-brasserie. Les Pirates du Clain ont jeté leur ancre sur les rives de Ligugé, aux Usines Nouvelles et commencent à inonder de leurs breuvages les caves, bars et restaurants poitevins.

pirates du clain

Trois Poitevins se sont lancés dans l’aventure de la micro-brasserie. Les Pirates du Clain ont jeté leur ancre sur les rives de Ligugé, aux Usines Nouvelles et commencent à inonder de leurs breuvages les caves, bars et restaurants poitevins.

Derrière les Pirates du Clain, il y a trois aventuriers-associés : Antoine Benyayer, Sébastien Vignol et Antoine Ravard. Après un peu moins de trois ans de réflexion, de recherche et de montage, les trois amis voit aujourd’hui aboutir leur projet de micro-brasserie avec la commercialisation de leurs premières bières.

« Au départ, nous sommes des brasseurs amateurs, explique Antoine Ravard. Nous avons appris en faisant, en cherchant, en essayant. » Peu à peu, ils ont pris de la bouteille et de cette expérience ont voulu en faire une projet professionnel, une véritable entreprise. « Nous avons pris notre temps, mais nous voulions faire les choses bien. Cela passe par l’élaboration des recettes, la recherche des fournisseurs, les démarches administratives … Nous avons aussi rencontré plusieurs brasseurs de la région pour voir quelles solutions techniques et financières ils avaient choisi et ainsi mieux affiner nos propres choix. » Il y a aussi les stages de créateurs d’entreprise, les commissions pour les demandes de financement … Ils ont ainsi reçu le soutien d’Insertion Poitou-Charentes Active, Initiative Vienne, deux clubs de Cigales. Les Pirates du Clain ont également mené une campagne de financement participatif qui leur a permis d’acheter une étiqueteuse et un camion. « Cette participation du public a permis de conforter notre projet. »

Pour installer leur micro-brasserie, les trois entrepreneurs ont choisi les ateliers des Usines Nouvelles à Ligugé. « L’ambiance de solidarité, d’entraide qui règne correspond bien à notre projet. » Après une phase de travaux qu’ils ont effectué eux-mêmes, le matériel est aujourd’hui installé et opérationnel. La production a commencé depuis début mai pour une commercialisation début juillet. « Nos bières exigent au minimum deux mois de maturation. Après la mise en bouteille, la bière va continuer à évoluer avec le temps, c’est un produit vivant au même titre que le vin. Au fur et à mesure, toutes ses qualités vont s’épanouir. »

Créer de nouvelles recettes

Le malt est belge, le houblon vient d’Alsace, mais aussi d’Angleterre, des Etats-unis ou encore de Nouvelle-Zélande. « En fonction de son territoire, le houblon ne développe pas les mêmes arômes. Avant tout, nous aimons créer des recettes, un nouveau produit est toujours intéressant. » Pour l’instant, ils ont produit quatre bières (une blonde, une porter, deux India Pale Ale) pour arriver à une gamme de douze en plus de bières temporaires au fil de l’année. « Notre gamme peut paraître large, mais ainsi chacun peut trouver un goût qui lui plaît, souligne Antoine Ravard. Il y a un vrai potentiel de création de recettes, aller à la recherche de goûts différents, de mariages nouveaux. Amener des nouveautés, pouvoir créer des bières, c’est notre passion. Il y a tellement de diversité et encore beaucoup à découvrir … » Ils espèrent fabriquer, et écouler, 500 hectolitres cette année (soit environ 150 000 bouteilles). Les trois associés sont en train de démarcher les caves, les restaurants, les bars, les épiceries fines, les magasins de producteurs … pour faire découvrir leurs bières. Un peu de vente directe sera aussi réalisée. En vitesse de croisière, les Pirates du Clain espère produire 750 hectolitres. En avant toute !

M. W.

Infos sur : piratesduclain.org.

pirates du clain

Continue Reading
Advertisement
You may also like...

More in Entreprises

En haut