CCI : vers un désengagement financier de l’aéroport ?

Publié le 12 octobre 2017 | Actualité / en Poitou-Charentes

Payant

CCI

Confrontée à une baisse de son budget, la CCI cherche des économies.

Depuis son élection, il y a un peu moins d’un an, Claude Lafond, président de la Chambre et d’industrie de la Vienne va à la rencontre des chefs d’entreprises, des collectivités … « Je ne veux plus entendre : à quoi ça sert une CCI. Nous devons être sur le terrain, au contact des entreprises et leur demander leurs besoins. » Pour couvrir le département, des binômes élu référent-technicien ont été mis en place. « Les collectivités sont aussi demandeuses de conseils. Il faut accompagner les nouvelles communautés de communes. Avec la Chambre de métiers et de l’artisanat, nous avons planifié des réunions pour tous les rencontrer. » Les deux chambres vont d’ailleurs contractualiser avec une collectivité pour assurer une permanence sur le développement économique et être le relais des entreprises sur le territoire. « Notre rôle est d’aider les entreprises à s’installer, se développer et de conforter celles déjà présentes. Il faut être optimiste, la situation repart, des faisceaux s’éclairent. Les investissements et les recrutements sont en hausse. »

Des économies à trouver

Le point de mécontentement reste le budget de la CCI. Après une diminution de 35 % de leurs finances les années précédentes, pour 2018, le gouvernement envisage une baisse de 17 %. « L’Etat nous supprime nos revenus, mais nous avons aussi de nouvelles missions. L’Etat compte par exemple sur la CCI pour faire la promotion de ses dispositifs auprès des entreprises. Nous assurons des tâches régaliennes, comme l’enregistrement des sociétés, mais nous faisons aussi du conseil et de l’accompagnement auprès des entreprises et des collectivités. »

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management