Connect with us

Cimenterie d’Airvault, une forte implication régionale

Entreprises

Cimenterie d’Airvault, une forte implication régionale

Un million de tonnes sort de l’usine d’Airvault, ce qui fait de la cimenterie l’une des plus importantes de France. Elle irrigue tout le tissu local.

cimenterie-pan-1

Un million de tonnes sort de l’usine d’Airvault, ce qui  fait de la cimenterie l’une des plus importantes de France. Elle irrigue tout le tissu local.

 

Italcementi Group est aujourd’hui l’un des leaders mondiaux du ciment, dans trois métiers : ciment, béton prêt à l’emploi et granulats. Présent dans 19 pays, il intègre 60 cimenteries, parmi lesquelles celle d’Airvault, qui emploie plus de 130 employés.

Au cœur du Poitou, l’entreprise deux-sévrienne produit du ciment depuis près d’un siècle. Plus d’un million de tonnes sorties d’usine font de la cimenterie l’une des plus importantes de France. A la pointe de la technologie, elle a obtenu plusieurs certifications garantissant la qualité des produits, mais aussi le respect de l’environnement, grâce à un système de management environnemental poussé.

Sa position stratégique à la frontière des ex Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes lui permet de couvrir le nord-ouest et le centre-ouest de la France. Elle bénéficie par ailleurs de la proximité des villes de Tours, Nantes et Poitiers. Proportionnellement, les Pays de la Loire représentent la part la plus importante de la zone de chalandise, avec 66 % du tonnage produit. Viennent ensuite le Poitou-Charentes (24 %) et la Bretagne (10 %).

« Nous faisons travailler 130 personnes, mais aussi des sous-traitants, souligne Jean-Noël Willard, le directeur du site. Le local est très important, nous faisons travailler des transporteurs, des entreprises pour la mécanique, et aussi de manière indirecte tout le tissu local. » Un partenariat affirmé depuis plusieurs années.

Des évolutions constantes

Depuis la première année d’activité, en 1919, l’entreprise n’a cessé d’évoluer. Dans les années 1970, elle a possédé jusqu’à cinq fours rotatifs. Les années 1980 et 1983 ont vu d’autre part la modernisation de l’atelier d’ensachage et d’expédition ainsi que celle de l’atelier de broyage. « L’usine est certes très ancienne dans son implantation, mais des investissements majeurs ont été faits dans les années 1960 et 1970. Depuis, il y a eu plusieurs investissements structurants, en matière environnementale. Cette année nous continuons en raccordant le site du fioul lourd au gaz naturel pour le démarrage des fours, et en diminuant les émissions de polluants. » Une démarche continue.

Au-delà de la qualité du production, la cimenterie d’Airvault s’attache à un management environnemental en harmonie avec la certification qui lui a été attribuée, ISO 14 001. L’entreprise a en effet mis en place une Commission de concertation et de suivi de l’environnement, permanente, destinée à favoriser « l’ouverture entre les partenaires locaux, les associations, concernés par l’usine et les carrières ». « Nous avons engagé en 2015 une démarche sur la certification ISO 14 001, concernant l’efficacité énergétique, approuvé début 2016 », ajoute le responsable.

D’un autre côté, la diminution des impacts est prise en compte. Plus de dix-huit millions d’euros ont été investis pour équiper les deux lignes de cuisson de nouveaux systèmes de filtration. Enfin, grâce à ces nouvelles installations, la cimenterie d’Airvault offre un potentiel important de traitement de résidus industriels comme combustibles de substitution. L’usine, tout en économisant des ressources énergétiques naturelles, peut ainsi apporter à la collectivité une solution partielle au problème de traitement des résidus avec la garantie de contrôles rigoureux et permanents.

L. R.

 

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut