Coéco, une entreprise-école qui régénère vos batteries

Publié le 21 septembre 2017 | Entreprises / Une

Payant

coéco

D’ici la fin de l’année, ou peut-être en début d’année prochaine, les professionnels de Charente-Maritime pourront régénérer leurs batteries et leurs huiles de moteurs.

Qu’il s’agisse de batteries de camion, de bateau, de car ou d’automobile, de batteries de traction (chariot élévateur) ou des batteries stationnaires (photovoltaïque, batterie de secours, de salle blanche), tant que ce sont des batteries au plomb, les professionnels pourront les apporter à Coéco Régénération, qui leur appliquera un traitement par électrolyse pour débarrasser les cosses du sulfate qui les encrasse et les condamne à la déchetterie. Pour 25 euros à 100 euros, on peut ainsi multiplier par deux la durée de vie des batteries.

Cette future Scic (société coopérative d’intérêt collectif) par action simplifiée, née de l’imagination des membres de la très active Jeune chambre économique de Rochefort (JCE), retraitera aussi les huiles, là aussi toutes les huiles : huile de moteur, huiles industrielles, huiles hydrauliques. Cette fois, ce sera Coéco qui se déplacera pour les filtrer sur site et les ramener à un état quasi originel, sauf si celles-ci ont été mélangées.

15 mois de formation

Ce n’est pas tout, Coéco sera une entreprise-école. « Nous allons aider les jeunes qui ont un projet, explique Olivier Grizon, directeur de la commission Coéco au sein de la JCE. Nous recrutons, justement sur présentation de leur projet, trois à cinq élèves par pôle (pôle batterie et pôle huile, NDLR). Coéco sera pour eux à la fois une école et à la fois une entreprise. » Ils seront ainsi formés, pendant 15 à 18  mois avec l’aide du centre de formation Cipecma, au secrétariat, à la stratégie, aux ressources humaines, à la gestion financière, commercial, au marketing … Ils seront en contrat de professionnalisation et connaîtront ainsi tous les services.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management