Connect with us

Cotton Wood, engagée dans l’économie circulaire

cotton wood

Entreprises

Cotton Wood, engagée dans l’économie circulaire

Spécialisée dans la conception et le garnissage de coussins, poires et poufs en tout genre, l’entreprise utilise du polystyrène expansé qui provient en partie du recyclage. Pour cette action, elle est lauréate de l’appel à projets national Orplast.

cotton wood

Spécialisée dans la conception et le garnissage de coussins, poires et poufs en tout genre, l’entreprise utilise du polystyrène expansé qui provient en partie du recyclage. Pour cette action, elle est lauréate de l’appel à projets national Orplast.

Depuis 1998, Cotton Wood est installé sur la zone d’activités des Minières, à Payré, en bordure de la  nationale 10. « Notre cœur de métier, ce sont les poufs, les poires, les bean bag, l’assise conviviale, explique Laure Servant, co-dirigeante de l’entreprise. Nous jouons sur les matières, les couleurs, les formes, pour créer à l’infini. » L’une de leur dernière nouveauté est d’avoir intégré une guirlande de led dans le pourtour d’un pouf. Les modèles sont créés à Payré. « Nous nous inspirons de cahiers de tendances, tout en tenant compte du cahier des charges de la grande distribution, pour créer nos collections. »

Etre créatif et réactif

Autour d’un pouf, l’entreprise imagine aussi parfois tout un ensemble. « Nous proposons des packages pour les chambres d’enfant notamment. Nous créer une histoire autour d’un de nos produits, nous apportons notre touche. » En rajoutant une lampe, un tapis coordonné, une table, un petit accessoire, les équipes recréent un univers. Il peut s’agir d’un décor New-yorkais, d’une déclinaison autour de la mer, d’une scène mêlant rose et fraises.

Les dessins sont ensuite envoyés en Chine. « Nous contrôlons la production sur place. Tout est testé et vérifié. Nous portons une grande attention au respect de toutes les normes, à la sécurité de nos produits. » Une fois en France, tout le garnissage est réalisé à Payré par l’Esat de Vivonne. « Dès le départ, c’était notre volonté. Notre chance a aussi été de rencontrer le bon partenaire avec le directeur de l’Esat. » Les produits sont ensuite stockés, avant de partir pour les centrales d’achat ou directement en magasin. « Nous travaillons en flux tendus. Il n’y a plus vraiment de saisonnalité, car finalement nos produits sont nomades et peuvent très bien être dedans comme dehors. Nous sommes connus pour pouvoir produire de gros volumes toute l’année. Notre atout en tant que PME, c’est notre agilité, notre réactivité, mais toujours en apportant notre petit plus. »

Utiliser une matière première recyclée

Pour son activité, l’entreprise utilise du polystyrène expansé, issu des chutes des grands industriels. Depuis quelques années, les flux sont en diminution. Dans les mêmes locaux que Cotton Wood, Poitou Polystyrène a donc été créé. Elle collecte ainsi le polystyrène des déchetteries, entreprises de la Vienne et des Deux-Sèvres et le reconditionne. Cotton Wood sécurise ainsi une partie de son approvisionnement (25 % de ses besoins) tout en réduisant son impact environnemental. « Je préfère que cette matière soit dans mes poufs, plutôt que sous mes pieds ! » Pour cette activité, l’entreprise est lauréate de l’appel à projets national Orplast et a reçu la visite du président de l’Ademe, Bruno Lechevin. « Si nous voulons progresser au niveau environnemental, il faut prendre en compte les contraintes économiques. Nous souhaitons démontrer que la transition énergétique ne passe pas que par les grands groupes nationaux, mais qu’elle prend forme aussi sur les territoires. L’économie circulaire permet de recréer de l’activité, de la plue-value. Il y a de belles potentialités et cette entreprise en est l’exemple. »

Mathilde Wojylac

Plus dans Entreprises

En haut