La croissance du bâtiment reste fragile

Publié le 11 mai 2018 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

capeb 86

« Nous sommes plutôt optimistes pour les mois à venir, précise Michel Chéron, président de la Capeb de la Vienne. Globalement, l’activité des entreprises artisanales du bâtiment continue sa progression avec une hausse de 3,5  % au 4e trimestre 2017, après deux trimestres à +2,5  % et un premier trimestre à +1,5 %. Ainsi, la croissance de l’activité atteint 2,5 % en volume en 2017 (contre 1,5 % en 2016) avec une hausse des constructions de logements. Mais l’activité reste fragile. La croissance n’est pas équitablement répartie au niveau national. La Vienne repart moins vite que d’autres départements, à l’image de la Côte Atlantique ou de Bordeaux. Et la situation reste encore difficile pour certaines entreprises. » Côté emploi, le département affiche 80  emplois créés en un an, une première depuis longtemps. « Cela ne compensera pas les 2 000 emplois perdus en 10  ans, mais c’est un signal positif. Par contre, nous enregistrons de nombreuses offres d’emplois non pourvus. Comme au national, le nombre d’apprentis a baissé dans notre centre de formation. Aujourd’hui, nous nous réveillons avec la gueule de bois. L’activité reprend, mais la crise a laissé des traces. Les marges sont au plus bas et les trésoreries se reconstituent à peine. Ce redémarrage n’est pas simple à gérer, il faut donc faciliter les choses et lutter contre la concurrence déloyale. »

Michel Chérot pointe ainsi le détachement des travailleurs. « Nous militons pour plus de contrôles et la limitation dans la durée du détachement. Nous insistons sur l’encadrement auprès du législateur. » Il souligne aussi le nombre de micro-entreprises et alerte sur les conséquences en termes de sécurité sur les chantiers et pour les particuliers.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management