Connect with us

De nouveaux locaux pour la Technopole

technopole

Actualité

De nouveaux locaux pour la Technopole

Deux ans après sa création, la Technopole Grand Poitiers annonce la mise à disposition de nouveaux bureaux pour septembre 2020, boulevard du Grand Cerf à Poitiers.

technopole

Deux ans après sa création, la Technopole Grand Poitiers annonce la mise à disposition de nouveaux bureaux pour septembre 2020, boulevard du Grand Cerf à Poitiers.

Pour accueillir au mieux les nouveaux venus, la Technopole a décidé d’ouvrir un second lieu d’accueil. Le CEI, et ses 31 bureaux, enregistre un taux d’occupation très élevé. « C’est une structure qui fonctionne, mais qui ne suffit plus, indique Lenny Cypel, vice-président de la Technopole et directeur du site Saft à Poitiers. Il faut nous préparer à grossir et avoir une deuxième offre. » Au 24  boulevard du Grand Cerf, à Poitiers, la Technopole va investir 950  m2 sur deux niveaux pour créer 20 bureaux et plusieurs salles de réunion. Après une phase de travaux, les locaux devraient ouvrir pour septembre 2020. « Cela va nous permettre d’ouvrir l’éventail des possibilités, d’avoir une offre complémentaire. »

Une autre bonne nouvelle ravit le conseil d’administration. « En juillet, nous avons eu la confirmation pour six ans du label Technopole par le réseau Rétis. Le rapport apporte la confirmation que nous allons dans la bonne direction. Nous avons là une structure pérenne qui va permettre aux entreprises et au territoire de grandir. Il y a eu deux ans de travail, de construction, de collaborations pour définir les besoins, vaincre les appréhensions et créer de la confiance. La fusion avec le Centre d’entreprises et d’innovation n’a pas été simple, mais nous avons levé les freins par la discussion et finalement cette étape s’est faite efficacement. Aujourd’hui, la mayonnaise a pris et nous sommes en train de créer l’après. »

Accompagner l’innovation

L’objectif de la Technopole reste d’accompagner les entreprises autour de l’innovation.

« Nous avons reconstruit une offre par rapport aux besoins des entrepreneurs, souligne Cyril Gomel, le directeur. Le but est de combler les trous quand ils ont un projet innovant à réaliser. Pour cela, nous allons chercher les collaborations entre structures pour créer de la valeur ajoutée et répondre au mieux à leurs problématiques. Nous sommes là pour diminuer la part de risque qu’ils prennent et les propulser vers la réussite. L’avantage est que nous avons un territoire et une structure à taille humaine pour cela. »

En 2017, 67 porteurs ont été suivis. Actuellement, 40 projets sont en cours d’accompagnement et 4 nouveaux projets sont intégrés tous les deux mois. Parmi les derniers arrivés, il y a par exemple une plateforme de conseil à distance pour la santé animale avec DaloaVet, une chaise connectée pour la surveillance de la baignade avec SbuP ou encore une molécule thérapeutique pour le traitement de pathologies à la surface de l’œil avec Keye Pharam.

Une des particularité de la Technopole Grand Poitiers est d’intégrer un incubateur académique dans son fonctionnement. « Nous avons de nombreux laboratoires universitaires sur notre territoire. Cela nous permet donc de valoriser la recherche à travers la création d’entreprises, explique El Mustapha Belgsir, vice-président en charge de la recherche et de l’enseignement supérieur pour Grand Poitiers. Nous pouvons ainsi accompagner une chaîne de valeur complète, du pré-projet à la création, en allant jusqu’à la croissance. » Ainsi, 18 projets issus de la recherche publique ont été suivis depuis 2017. La Technopole est d’ailleurs membre de l’agence Aliénor Transfert (lire Info-éco n°28). « Ce sont des entreprises qui touchent aux besoins futurs de la société, note Lenny Cypel. Les garder sur notre territoire, les encourager à se développer, c’est avoir des solutions à proposer à la population, mais aussi créer des emplois sur le territoire et faire grossir de potentiels partenaires pour les entreprises déjà implantées. »

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut