Connect with us

Décollage du projet zerOGravity

zerogravity

Actualité

Décollage du projet zerOGravity

Le top départ des travaux pour la future soufflerie zerOGravity a été donné avec la pose de la première pierre, le 1er  février dernier.

zerogravity

Le top départ des travaux pour la future soufflerie zerOGravity a été donné avec la pose de la première pierre, le 1er  février dernier. Il faudra maintenant patient jusqu’au premier trimestre 2020 pour l’ouverture de l’installation du chute libre indoor. A deux pas des caisses du parc du Futuroscope, l’entreprise Breuil réalise les fondations de ce nouveau bâtiment en bois de 22 m de haut.

Les cinq associés (avec lui, Domitille Kiger, Jean-Pierre Lambelin, Valéry Da Silva et Sylvain Mamion), des chefs d’entreprises, ingénieur et sportif de haut niveau, ont en commun cette passion pour le parachutisme. « Quand nous avons imaginé cette soufflerie pour les entraînements et le vol libre, le Futuroscope est apparu comme le lieu idéal, souligne Fabrice Crouzet, investisseur et porteur de zerOGravity. Nous nous rejoignons sur beaucoup de points avec le parc : offrir des sensations à nos visiteurs, proposer une expérience à part, s’approprier les rêves de l’Homme et essayer de les faire vivre, créer la surprise. »

Rodolphe Bouin, le président du directoire du Futuroscope le confirme : « Nous avons voulu que zerOGravity soit proche du parc pour l’inclure dans notre projet. Ces valeurs sont en effet très proches de l’ADN du Futuroscope. »

Si le site accueillera des particuliers pour des séances d’initiation, il deviendra aussi un centre d’entraînement pour des parachutistes amateurs ou professionnels. « Depuis les premiers contacts en mai 2017, tout s’est mis en place rapidement. » Le Département de la Vienne via la SEML Patrimoniale participe au financement de l’immobilier. L’investissement total est de 7,8 millions d’euros HT, dont 3,1 M€ pour l’immobilier et 4,7 M€ pour l’équipement et l’exploitation. « Je suis fier qu’avec ce projet, nous participions au développement économique et touristique de la Vienne. »

Mathilde Wojylac

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut