Connect with us

Les « dix commandements de la construction »

bâtiment

Actualité

Les « dix commandements de la construction »

Le Département et la Fédération du bâtiment de la Charente-Maritime ont signé une charte pour améliorer l’accès des TPE/PME à la commande publique.

bâtiment

Le Département et la Fédération du bâtiment de la Charente-Maritime ont signé une charte pour améliorer l’accès des TPE/PME à la commande publique.

Il s’agit de favoriser l’allotissement par corps de métier (plomberie, électricité  …) plutôt que la commande globale, les appels d’offres relayés sur le site de la Fédération, les projets présentés plus tôt pour que les entreprises aient le temps de s’organiser, deux demi-journées de formation au Département pour aider les TPE/PME à y répondre, les mieux disants privilégiés plutôt que les moins disants, le temps de préparation des chantiers complexes allongé et l’avance forfaitaire portée à 10 % du coût total des travaux et enfin la protection des sites par la vidéosurveillance ou le gardiennage. Cette charte, c’est du « pratico-pratique », a résumé Jean-Pierre Chamblet, vice-président de la Fédération du bâtiment et des travaux publics de la Charente-Maritime (BTP17), tandis que son président, Michel Sabouraud, apposait sa signature à côté de celle de Sylvie Marcilly, présidente de la commission Développement économique du Conseil départemental. « C’est peut-être la première charte de ce genre qui se signe en France », a apprécié Michel Sabouraud. « C’est les dix commandements de la construction », a appuyé l’élue.

30 millions d’euros

Chaque année, la collectivité consacre une trentaine de millions d’euros à l’entretien de ses 270 bâtiments ainsi qu’à la construction d’édifices neufs. Cette année, « une quinzaine de projets en neuf et une quarantaine en rénovation sont programmés, sur le littoral comme dans les terres, au nord comme au sud, liste Patrice Acquier, directeur adjoint du service de l’immobilier et de la logistique du Conseil départemental. En 2016 nous avons fait travailler 278 entreprises, dont 234  de Charente-Maritime, soit 84 %. Cette année ce sera pareil. »

Pour autant, « les prix des marchés publics sont souvent trop bas. Les chantiers sont difficilement rentables » a ainsi souligné un patron de PME présent à la conférence. Et surtout, elle ne règle pas le manque de chauvinisme charentais-maritime au moment de choisir un professionnel, contrairement à ce qui se pratique en Vendée et qui marche.

O. G.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut