Domalys sort une lampe magique pour faciliter la vie

Publié le 15 novembre 2017 | Entreprises / Une

domalys

Acteur de la silver economy, Domalys conçoit des produits destinés avant tout à préserver l’autonomie des personnes âgées en Epahd (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Avec son nouveau produit Aladin, la PME locale entre dans leur domicile et pourrait bien conquérir le monde.

Il y a Oxalys, la table aux milles et un usages adaptée aux fauteuils roulants. Glys, la table rusée intègre des roulettes et peut donc se déplacer sans effort. Dans le même ordre d’idée, avec ses roulettes sur deux de ses pieds, la chaise Complys facilite les déplacements des personnes âgées. Modulys propose un aménagement modulaire des chambres en Epahd (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) tandis que Noctulys, une bande lumineuse installée sous le lit, détecte les levers nocturnes des personnes âgées. Depuis 2014, Domalys, située à Fontaine-le-Comte et l’Isle -Jourdain, a un credo : faciliter l’autonomie des personnes âgées en Epahd et surtout le travail des soignants. Des centaines d’Epahd ont déjà été séduits par les produits de la PME locale aux 25 salariés et 2,5  M€ de chiffre d’affaires.

L’une des clés de son succès : la co-conception de leurs produits avec les équipes soignantes et ergothérapeutes au sein d’un living lab’. « Les utilisateurs sont les mieux placés pour exprimer leurs besoins. Leurs conditions de travail et leur santé sont en jeu. Nos outils limitent les risques de troubles musculo-squelettiques. Un intérêt pour les directeurs aussi qui réduisent les coûts de fonctionnement et l’absentéisme. Des surcoûts pour l’établissement et la société toute entière », explique Maximillien Petitgenet, directeur associé de Domalys. A raison de deux produits chaque année, Domalys ne semble pas être en manque d’inspiration. « Nous sommes toujours au contact des équipes sur le terrain. L’attente est forte. Nous pourrions sortir 20 produits par an », sourit Maximilien Petitgenet, bien conscient que les opportunités de la silver economy sont belles.

Aladin entre à domicile

Avec son nouveau dispositif, Aladin trouvera évidemment sa place en Epahd, mais aussi, et c’est une première pour Domalys, au domicile des personnes âgées. « L’enjeu c’est de vivre mieux et plus longtemps chez soi », confirme Maximilien Petitgenet. Et la chute est souvent le point de départ de la dépendance.

Cette lampe magique porte donc bien son nom. Aladin détecte les mouvements et éclaire automatiquement les déplacements des personnes âgées pendant la nuit notamment. L’éclairage a été particulièrement étudié pour éviter l’éblouissement, facteur de chute outre les obstacles. Enfin le design de l’objet a aussi été travaillé. « Si Aladin avait ressemblé à un équipement pour personnes âgées, il n’aurait pas plu. Les seniors sont tout autant que nous séduit par un objet moderne », confirme Maximilien Petitgenet. Aladin alerte également les aidants familiaux et est équipé d’un service de télé-assistance.

M. N.

Partenaire : Inovis asset management