Donner une seconde vie à vos véhicules

Publié le 7 septembre 2017 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

pram

En tant qu’entreprise ou collectivité, vous renouvelez régulièrement votre flotte de véhicules. Si vous le souhaitez, votre ancienne voiture peut ainsi se retrouver dans les mains d’une mère de famille monoparentale ou d’un chômeur longue durée. La plate-forme régionale d’accès à la mobilité (PRAM) collecte les véhicules des particuliers, des entreprises et des collectivités pour les céder à bas prix à des personnes éloignées de l’emploi. Quatre garages solidaires à Niort, La Rochelle, Cognac et Saintes (et bientôt Angoulême) se chargent de la remise en état et de la préparation des véhicules. Une fois le contrôle technique et la carte grise en ordre, ils sont cédés pour environ 2 000 €. Ces personnes sont adressées sur prescription à l’association, par le biais des assistantes sociales, de Pôle Emploi ou encore des Missions locales. Il s’agit pour 2/3 de femmes, pour 42 % de familles monoparentales, pour 42 % de bénéficiaires du RSA, pour 21 % de chômeurs de longue durée. « En 2007, l’ex Région Poitou-Charentes avait mis en place un micro-crédit social, mais elle s’est vite aperçue que 80 % de ces crédits servaient à financer un achat ou une réparation de véhicule, et souvent pour une qualité médiocre au final, souligne, Stéphane Bourdit, chargé de développement au PRAM. Parallèlement, les garages solidaires de la région avaient beaucoup de mal à acheter des véhicules à bas prix. » Les intérêts ont convergé pour créer la plate-forme de collecte en 2014.

Les dons proviennent pour moitié des particuliers et pour l’autre des entreprises (Macif, Léa Nature, Terrena Poitou, Crédit Agricole Deux-Sèvres-Charente-Maritime …) et collectivités (le centre hospitalier de Niort, l’université de Poitiers, les villes de Rochefort, Niort ou Poitiers). L’association étant reconnue d’intérêt général, les dons ouvrent droit à une réduction d’impôts de 66 % de la valeur du bien pour les particuliers et 60 % pour les entreprises. « Des garages traditionnels commencent également à nous donner des véhicules. C’est un système gagnant pour tout le monde.  Le don a une utilité sociale et un intérêt fiscal. Le receveur peut ainsi garder ou retrouver un emploi et le véhicule profite également à toute la famille et notamment en matière d’accès à la santé ou aux loisirs. Nous avons de nombreuses demandes et pas assez de véhicules. » Depuis 2014, il y a eu 375 propositions de dons, 136 véhicules collectés et 108 vendus. Avec la nouvelle région, la plate-forme a vocation à s’étendre et d’autres garages solidaires vont ainsi petit à petit rejoindre le réseau pour mailler le territoire.

M. W.

Plus : www.association-pram.fr.

Partenaire : Inovis asset management