Connect with us

DSI Laser soude sa croissance

dsi laser

Entreprises

DSI Laser soude sa croissance

A Châtellerault, la société DSI Laser est en plein développement. Dans les prochaines semaines, elle devrait racheter une société d’usinage de précision et un agrandissement de ses locaux actuels est prévu.

dsi laser

A Châtellerault, la société DSI Laser est en plein développement. Dans les prochaines semaines, elle devrait racheter une société d’usinage de précision et un agrandissement de ses locaux actuels est prévu.

Les entreprises spécialisées dans la soudure laser ne sont pas nombreuses sur le territoire français. A Châtellerault, DSI Laser en a fait sa spécialité.

Après un bac pro chaudronnerie à Poitiers, Sylvain Laville exerce quelques temps comme salarié. En 2007, il décide de lancer cette nouvelle activité et crée DSI Laser à Châtellerault. « La soudure laser est très précise, explique le dirigeant. Il est plus facile d’aller dans des zones difficiles et d’intervenir sur de faibles épaisseurs. Sa résistance est plus élevée que pour la soudure classique. » Assemblage de plusieurs pièces ou recharge de matière à un endroit détérioré, l’entreprise possède deux postes de soudure. « En remettant de la matière, cela permet de remettre en circulation des pièces qui valent plusieurs centaines de milliers d’euros. »

dsi laser

Sous-traitance et produits propres

Au fil du temps, la société a ajouté d’autres cordes à son arc : l’usinage et la chaudronnerie. « Aujourd’hui, nous pouvons réaliser entièrement un produit. Nous avons un bureau d’études, ce qui nous permet de créer des plans, de développer les pièces et de proposer des solutions complètes. Le client récupère une pièce usinée, finie. »

Les domaines d’application sont variés : aéronautique, automobile, mécanique générale ou encore médical.

Dans les ateliers, il n’est pas rare de voir passer des blocs moteurs de Porsche ou d’autres voitures d’exception à remettre en état. Insolite, l’entreprise travaille pour l’artiste Jean-Michel Othoniel et fabrique ses perles métalliques. La société a également développé ses propres produits, notamment sur le secteur de la filtration. Au-delà de la sous-traitance pour Andritz-Euroslot, ses produits sont de plus en plus demandés, mais également sur la cryogénie « C’est un segment en plein développement. Il y a des contrôles qualité énormes, des tests de chaleur, de pression  …, mais nous exportons notamment aux Etats-Unis. » L’export représente 30 % de leur chiffre d’affaires. En 2018, l’entreprise réalisait un million d’euros de chiffre d’affaires. En 2019, le dirigeant espère atteindre 1,5  M€. « Nous sommes sur de belles perspectives. »

Rachat et agrandissement

DSI Laser compte 14 personnes et deux embauches sont prévues avant la fin de l’année. Un nouveau centre d’usinage a fait son entrée dans l’atelier et de nouveaux investissements sont déjà prévus. « Nous devons constamment réinvestir pour rester compétitifs, gagner en productivité et trouver de nouveaux marchés, explique Sylvain Laville. Aller chercher de nouveaux clients, c’est un des enjeux. » Face à ce développement, le dirigeant devrait conclure dans les prochaines semaines le rachat d’une société d’usinage de précision. Trois personnes devraient ainsi venir renforcer les effectifs, ainsi qu’un parc machines complémentaire à l’actuel.

Les locaux actuels seront alors vraiment trop étroits. Passée par la pépinière d’entreprises René Monory en 2011, la société a intégré la zone d’activités d’Argenson et un nouveau bâtiment en 2016. Le terrain le permettant, un agrandissement de 600  m2 est prévu avant la fin de l’année. Ce qui permettrait de doubler la surface des ateliers. « Nous avons un beau parcours. Aujourd’hui, il nous faut gérer cette croissance, prêter attention à l’organisation interne — nous menons tout un travail pour obtenir la certification EN 9100, notamment demandée dans l’aéronautique —, ou encore trouver les bonnes compétences pour nous accompagner, mais nous avons de belles opportunités devant nous. »

Mathilde Wojylac

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut