easyLi se déploie sur le stockage de l’énergie

Publié le 17 juin 2019 | Entreprises

 

easyli

EasyLi propose, conçoit et fabrique des solutions de stockage de l’énergie pour l’électromobilité, l’autoconsommation solaire.

Eléctromobilité, bâtiments, infrastructures, plus qu’un simple système de batteries, easyLi apporte une solution de stockage de l’énergie en fonction d’une problématique de départ. Le secteur est en plein développement, à l’image de l’entreprise.

Créée en 2011, François Barsacq installe easyLi en 2013 sur Châtellerault. La société occupe aujourd’hui l’hôtel d’entreprises de la rue des Frères Montgolfier à Châtellerault. Le site abrite le bureau d’études, les ateliers et la partie administrative.

easyli

 

Le bureau d’études se charge du dimensionnement de la solution et des tests. Une batterie est en réalité l’assemblage d’un accumulateur, d’électronique (pour la gestion et le pilotage de la batterie) et de câblage (pour monitorer en temps réel). La conception d’une batterie est un équilibre à trouver entre la durée de vie, la robustesse, la puissance, la legerté de l’ensemble et le coût. « A nous de trouver la bonne solution pour répondre aux besoins du clients et proposer différents compromis entre ces paramètres pour arriver à un produit satisfaisant », indique François Barsacq. Pour concevoir leur produit, les ingénieurs piochent dans un large catalogue de solutions disponibles. « Nous avons une veille technologique importante. Nous testons constamment de nouveaux échantillons, nous les vérifions et ensuite nous les intégrons à notre catalogue de solutions. Nous veillons à avoir en permanence des produits compétitifs avec un bon niveau de qualité. »  Tout le développement, dont celui des cartes électroniques, se fait sur place.

Sur l’assemblage, easyLi a ses propres équipes et porte une attention particulière à la qualité et à la traçabilité des composants et des process. Derrière la conception et la fabrication de la batterie, il y a aussi un ensemble de services comme la maintenance, le reconditionnement. easyLi a d’ailleurs intégré un programme d’éco-conception initié par l’Ademe et la Région Nouvelle-Aquitaine pour dès la création du produit être le moins impactant possible sur l’environnement, mais aussi dans la maintenance, la réparation et la fin de vie. Une démarche RSE est également en train d’être formalisée au sein de l’entreprise.

easyli

 

Un problème, une solution

« Nous parlons de services plus que de batteries. Nous développons nos produits en propre, à l’écoute des marchés. Nous sommes sur une belle dynamique, le tout dans un écosystème industriel favorable. » easyLi vise notamment le marché des particuliers avec son produit Storelio. Il permet de stocker l’énergie accumulée générée par des panneaux photovoltaïques et vient se poser directement sur le tableau électrique. La nouvelle version, lancée pour cet été, permet en outre de consommer l’énergie cumulée pour sa propre consommation.

Sur ce marcéh, easyLi regarde vers l’international et notamment l’Espagne ou l’Italie et a ouvert un bureau à Milan en fin d’année dernière. Elle a également eu quelques opportunités en Afrique subsaharienne. La société, membre du cluster régional Energies Stockage, réfléchit à des solutions à exporter vers ces pays émergeants.

easyli

 

Avec le Pôle des éco-industries et les Territoires à énergie positive, easyLi a souhaité rejoindre un collectif d’acteurs pour proposer une offre structurée aux collectivités qui souhaitent faire, mais qui sont un peu perdues. Des opérations pilotes existent sur de l’autoconsommation solaire, mais elles pourraient se généraliser aux écoles, pépinières d’entreprises, bâtiments publics pour baisser les coûts et montrer l’exemple.

EasyLi est aussi un acteur de la mobilité électrique pour les constructeurs ou les opérateurs de service (auto-partage classique ou en free floating). « Nous regardons pour développer des services de transports électriques disponibles sans bornes de recharge. Il y a de la place pour l’expérimentation. » Aujourd’hui, easyLi emploie une trentaine de personnes et a embauché 7 salariés depuis début 2019. « Nous sommes dans une phase de croissance forte. » Face à la demande et au développement de l’entreprise, le dirigeant souhaite déménager tout en restant sur Châtellerault.

M. W.

easyli

Partenaire : Inovis asset management