Avec EasyW8, Ullo au chevet des personnels soignants

Publié le 17 novembre 2017 | Entreprises

ullo

En mars prochain, la société rochelaise Ullo commercialisera un sur-sommier pour peser les personnes sans les manipuler. Le début d’une série d’innovations.

Au mois de mars, le personnel soignant des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et des maisons de retraite aura une solution autre que manipuler les personnes alitées pour les peser. Le lit indiquera leur poids tout seul. Un sur-sommier placé sous le matelas et équipé de capteurs électroniques effectuera la pesée d’un simple clic. Cette indication est très importante dans ces établissements, où la dénutrition est très surveillée. « Surtout, avec ce système, une mesure pourra être réalisée tous les jours facilement, ce qui permettra, sur un mois par exemple, de dessiner une courbe de poids et d’évaluer la dynamique pondérale de la personne », ajoute Rémy Ramadour, fondateur de la société Ullo et inventeur du sur-sommier baptisé EasyW8.

Sur-sommier, roulettes, drap

Le dispositif sera commercialisé à partir de mars 2018. Son prix variera notamment selon le nombre de capteurs installés (4, 8 ou 16). L’intérêt sera double, peser facilement bien sûr, mais aussi ne pas avoir à acheter de lits avec capteurs intégrés, comme dans les hôpitaux, mais au contraire pouvoir déplacer le sur-sommier de chambre en chambre. Les organismes de santé au travail pourraient aussi être intéressés.

Tout en finalisant le EasyW8, Rémy Ramadour travaille sur d’autres systèmes « non-intrusifs, c’est important », plus élaborés encore. « Bientôt je présenterai des sous-roulettes, pour le même usage de pesée. Mais en même temps, ce dispositif permettra de mesurer la mobilité de la personne alitée. Si elle bouge beaucoup ou peu quand elle est couchée, combien de temps elle reste levée. Ce sont des facteurs indicatifs de dérive apathique. » Le docteur en robotique étudie aussi la création d’un textile sensitif électronique — un drap intelligent — pour évaluer si une personne dort plus, par exemple, sur une épaule que sur l’autre et prévenir ainsi les risques d’escarres.

Inner Garden

La jeune pousse rochelaise, créée en mars 2016 n’en finit pas d’apporter de nouvelles solutions aux psychomotriciens, neuropsychologues, orthophonistes, ergothérapeutes ou encore géronto-psychologues et autres personnels soignants. Ainsi Rémy Ramadour a mis au point un cardio-fréquence-mètre pour estimer l’état d’anxiété d’une personne et rétablir sa cohérence cardiaque, ou encore le Inner Garden, un petit jardin zen en réalité augmentée spatiale comme support de relaxation et de stimulation sensorielle.

O. G.

Partenaire : Inovis asset management