Connect with us

Elixir Aircraft est paré au décollage

elixir aircraft

Entreprises

Elixir Aircraft est paré au décollage

Avec son nouvel avion, l’entreprise entend bien révolutionner l’aviation de loisirs. Il ne manque plus grand chose à ce biplace en carbone pour franchir une nouvelle étape : son premier vol.

elixir aircraft

Avec son nouvel avion, l’entreprise entend bien révolutionner l’aviation de loisirs. Il ne manque plus grand chose à ce biplace en carbone pour franchir une nouvelle étape : son premier vol.

Toute l’équipe d’Elixir Aircraft était fière de pouvoir exposer son prototype d’avion en matériaux composites au Salon du Bourget. Il y a deux ans, c’est sur ce même salon qu’elle dévoilait leur projet. « Nous revenons avec le “véritable” avion et les premiers retours sont plutôt élogieux, souligne Cyril Champenois, associé de l’entreprise. Le public est attiré par la nouveauté, sa ligne élancée plaît également. Notre avion conjugue performances aéronautiques, vitesse et esthétique. Le salon est un véritable opportunité pour le présenter. C’est une étape importante en terme de prestige et de visibilité, ne serait-ce qu’en termes de retombées médiatiques. Cela nous permet aussi de montrer que nous sommes présents dans le monde de l’aéronautique, qu’il faudra compter sur nous et notre technologie. »

Un avion de loisirs performant

Voilà deux an et demi qu’Arthur Léopold-Léger, Nicolas Mahuet et Cyril Champenois ont conçu un avion en matériaux composites et créé leur société à Périgny, près de La  Rochelle. « Nous sommes huit personnes aujourd’hui, mais nous avons tout un écosystème local, 60 à 70 personnes, qui travaillent avec nous sur ce projet. L’entreprise qui moule les pièces, C3 Technologies, est à deux pas de nous. Simair, qui usine les pièces métalliques, est à Rochefort. Les essais se font à Rochefort. Nous essayons de rester au plus proche. Ça a du sens économiquement et c’est plus simple pour les relations et les échanges. »

La structure de l’avion est entièrement conçue en matières composites, ce qui la rend plus légère. Le fuselage, l’aile, la gouverne et les pièces d’habillage sont en carbone. L’aile a été fabriquée d’une seule pièce (alors que les autres avions ont des ailes assemblées et collées). Cela a un triple avantage : les risques de défaillance technique sont moindres, la solidité et la légèreté supérieures de 10 %, ce qui renforcera la sécurité. « Tout le cockpit a été également pensé pour simplifier la vie du pilote. Cet avion a été pensé pour la formation, pour les débutants, comme pour celui qui vole depuis longtemps. Grâce à ses performances, l’avion est destiné aux particuliers, mais aussi aux aéroclubs et clubs de vol. »

Premier vol cet été

S’il ne manque pas grand chose au prototype, il doit encore subir des essais au sol, notamment pour tester sa résistance aux chocs avant son premier vol, ainsi que des essais de certification. « Ce premier vol va être marquant. » Il aura probablement lieu cet été, sans doute fin août.

Les pré-commandes sont en cours pour 12  avions et six futurs clients se sont déjà positionnés, dont l’aéroclub de La Rochelle. « Dès l’obtention des certifications, nous pourrons lancer la fabrication. Nous sommes partis sur 12  avions pour pouvoir assurer un véritable suivi, répondre aux besoins de nos clients et faire les ajustements nécessaires. » L’entreprise espère ensuite en commercialiser une cinquantaine chaque année. La mise en service du premier avion pourrait se faire l’année prochaine.

M. W.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Entreprises

En haut