Emmanuel Macron veut « réinventer EDF »

Publié le 18 mars 2016 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Macron-Une

En visite à la centrale nucléaire de Civaux dans le cadre de la semaine de l’industrie, le ministre de l’économie est venu réaffirmer le soutien de l’État à l’électricien, mais a également souligné l’importance de faire « des efforts » afin qu’EDF devienne un leader en matière d’énergie nucléaire.

Pour sa première visite en Vienne, le ministre de l’économie Emmanuel Macron a eu le droit à un accueil chahuté de la part des militants CGT venu en nombre des quatre coins de la France pour faire part de leur mécontentement face à ses propos tenus à l’assemblée nationale, qui portaient sur les efforts à réaliser pour l’avenir.

DSC_1268

« Macron fustige EDF, crie Franck Theraud, délégué syndical. Il ne connaît pas les salariés EDF. Depuis 70 ans, nous remplissons nos missions et aujourd’hui nous subissons une crise financière liée aux mauvais choix de M. Lévy (le président d’EDF, Ndlr). Fermetures anticipées des centrales d’Aramon, Cordemais, Porcheville et bientôt Fessemhein, emplois menacés, ouverture à la concurrence des concessions hydraulique … nous sommes victimes d’une faillite organisée ! »

  IMG_4034

Sans se démonter, Emmanuel Macron est sorti de son véhicule pour discuter avec la foule en furie. Il a expliqué et réexpliqué sa position sans sourciller. « Ce n’est pas une attaque, mais une clarification. »

IMG_4045

L’arrivée chahutée du ministre Emmanuel Macron à la centrale nucléaire de Civaux.



« On va tous faire des efforts »

Il y a quelques semaines, le président d’EDF, Jean-Bernard Lévy avertissait le gouvernement de ses difficultés financières étroitement liées à la chute des prix de vente de l’électricité, en quelques semaines le mégawattheure est passé de 38 € à 26 €. Pour faire face à ce changement, le ministre de l’économie avait déclaré qu’il fallait « faire des efforts » à toutes les échelles.

DSC_1282

A Civaux, il a maintenu ses propos en proposant de nouvelles stratégies. « C’est quoi EDF dans un marché où le mégawatt est à 26 € ? » A-t-il demandé aux salariés de la centrale lors d’un échange informel.

DSC_1360

Il les a rassuré sur leur avenir en leur assurant que l’Etat était prêt à réinjecter de l’argent. « S’il y a besoin de recapitaliser EDF nous le ferons … S’il y a besoin de renoncer encore aux dividendes, nous le ferons. » Précédemment, l’Etat a reçu le dividende d’EDF en actions plutôt qu’en numéraire, évitant ainsi au groupe public de débourser 1,8 milliard d’euros. Mais, il a de nouveau demandé aussi aux salariés de comprendre les efforts à faire.

IMG_4150

« Nous allons réinventer le modèle EDF, fleuron industriel, clé de la souveraineté nucléaire française à travers des réaménagements, de la création de nouvelle centrale encore plus moderne, en développant les services, les énergies renouvelables et en s’ouvrant à l’international comme aujourd’hui avec le marché britannique. C’est ensemble que nous allons faire des efforts et des économies. »

IMG_4095

Emmanuel Macron revient sur les enjeux d’avenir du groupe EDF.

Que pense le ministre de l’économie de la centrale de Civaux ?

Lydia De Abreu

Partenaire : Inovis asset management