Entrepreneurs des quartiers, concourrez !

Publié le 17 juin 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

quartiers entreprendre

Depuis 2018, le collectif Quartiers à entreprendre s’est constitué pour accompagner au mieux les porteurs de projet dans les quartiers de Poitiers : Couronneries, Trois Cités, Bela Aire, Beaulieu et Saint-Eloi. Six opérateurs ont ainsi décidé de mutualiser les initiatives (visites d’entreprises, actions de sensibilisation, ateliers thématiques, soirée réseautage …) et leurs forces pour favoriser l’entrepreneuriat.

Le collectif est composé de l’Adie (l’Association pour le droit à l’initiative économique octroie des micro-crédits dans le cadre d’une création ou reprise d’activité), la Capee (lutte contre l’exclusion et accompagnement vers un projet professionnel), la Chambre de métiers et de l’artisanat de la Vienne, la Chambre de commerce et d’industrie de la Vienne, Aceascop (coopérative d’activités et d’emplois) et FAPC (France Active Poitou-Charentes propose la garantie Egalité territoire pour des projets issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville ou de zones de revitalisation rurale, ainsi que la garantie Femme, pour une activité créée par une femme). Plus de 460  personnes ont été rencontrées et accompagnées sur un an par les différentes structures.

Un premier Trophée des Quartier

Pour mettre un coup de projecteur et valoriser ces quartiers dynamiques et leurs acteurs, le collectif a décidé d’organiser le premier Trophée des Quartiers. Les entrepreneurs (porteurs, créateurs ou repreneurs) ont jusqu’au 30 juin pour candidater. Trois prix seront décernés en septembre : un prix Entrepreneuriat au féminin, un prix Jeune (moins de 26  ans) et un prix Coup de cœur du jury. La démarche se veut simple avec un questionnaire à remplir et son examen par un jury.

« C’est l’occasion de mettre en avant ces belles aventures et de donner le goût d’entreprendre aux autres, de favoriser l’initiative par l’exemple », explique Guillaume Pulky, conseiller à l’Adie. A Poitiers, plus d’une centaine d’entreprises artisanales sont en activité sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville. « C’est à la fois un soutien financier (chaque prix est doté de 1 000 euros) et la reconnaissance de la pertinence d’un projet individuel, ajoute Rodolphe Houdayer, directeur du Développement économique à la CMA 86. Le but est de mettre en lumière ces entreprises. »

M. W.

Plus : Pour candidater, se rapprocher d’un des six opérateurs du collectif ou à Elise Brule e.brule@cm-86.fr.

Partenaire : Inovis asset management