Connect with us

Epalia se développe à Vivonne

epalia

Entreprises

Epalia se développe à Vivonne

Spécialisé dans le recyclage, la réparation et le transport de palettes, il y a 4 ans, le site d’Epalia était ravagé par un gigantesque incendie accidentel. Depuis février, l’entreprise s’est installée sur un nouveau terrain à Vivonne pour développer pleinement ses activités.

epalia

Spécialisé dans le recyclage, la réparation et le transport de palettes, il y a 4 ans, le site d’Epalia était ravagé par un gigantesque incendie accidentel. Depuis février, l’entreprise s’est installée sur un nouveau terrain à Vivonne pour développer pleinement ses activités.

Il y a tout juste quatre ans, un 9 avril, le site d’Epalia, en bordure de la nationale 10, au centre routier des Minières de Payré, partait en fumée, ravagé par un gigantesque incendie. Après quelques temps sur un premier terrain, l’entreprise vient de s’installer sur 13 000 m2, sur la zone d’activités de Vivonne. Les salariés ont été conservés et avec l’arrivée d’un nouveau client, le site recrute (notamment un cariste) pour atteindre aujourd’hui 16  personnes.

Epalia compte 36 sites en France. « Cela nous permet plus de réactivité et de proximité avec nos clients, tout en bénéficiant de l’appui d’un maillage national », souligne Maxime Liot, animateur du site. Près de 800  000  palettes transitent par le site de la Vienne chaque année. Son activité couvre les quatre départements de l’ex Poitou-Charentes, ainsi que la Haute-Vienne. Le site dispose de plus d’une cinquantaine de plateaux dans diverses entreprises (entreprises agroalimentaires, cimenteries, grande distribution  …). Elle se déplace également pour tout gisement supérieur à 100 palettes standard et rachète les lots. L’entreprise a ainsi en catalogue de 80 à 120  références.

Ainsi, 2 500 à 3 000 palettes sont triées chaque jour. Les plus abîmées sont mises au rebut. « Aujourd’hui, elles sont enlevées, mais nous cherchons là aussi à les valoriser. Certaines bennes sont ainsi déjà parties pour servir de combustible à une chaudière. » Les autres palettes sont démontées pour récupérer les pièces ou sont réparées, reconditionnées puis revendues, notamment à des imprimeurs, des cartonniers … Le site dispose de six tables de réparation qui traitent 1 000 à 1  200  palettes par jour.

epalia

Se différencier par le service

Pour se développer, Epalia mises sur la prestation de services. « Il y a beaucoup de concurrence sur ce secteur. Il faut se différencier par le service. »

Ainsi, des salariés peuvent aller réparer les palettes directement chez le client, comme c’est le cas pour le centre d’approvisionnements Charentes-Poitou (Scachap) Leclerc à Ruffec. « C’est moins de transport et plus de réactivité. »

Le site peut assurer la gestion de palettes consignées pour un groupe. Ainsi, le fabricant de tuiles Terreal, basé en Charente, livre notamment chez Point P. Epalia récupère les palettes, les répare si besoin et les renvoi à l’usine de Roumazières. « Le client pourra bientôt savoir la situation de son stock de palettes en direct via un logiciel. Nous pourrons ainsi optimiser le ramassage et les transports. » Elle reconditionne aussi par exemple les palettes de Bonilait Protéines, situé à Chasseneuil-du-Poitou.

Le site est également un des rares à pouvoir décontaminer et certifier des palettes pour des envois à l’international. « Aujourd’hui, nous avons un très bel outil pour développer les activités et pour le confort des salariés. » Pour l’instant, l’entreprise a suspendu le rachat de palettes aux artisans et particuliers qui venaient directement, mais pourrait le remettre en place si d’autres recrutements interviennent.

Mathilde Wojylac

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut