Connect with us

Eric Audran, le discret agissant

audran

Actualité

Eric Audran, le discret agissant

Sous ses airs juvéniles et mesurés, Eric Audran est en réalité un homme affairé. Quand il n’est pas en train de développer sa boîte, il sillonne les réseaux pour partager son expérience et apporter son soutien aux autres.

audran

Sous ses airs juvéniles et mesurés, Eric Audran est en réalité un homme affairé. Quand il n’est pas en train de développer sa boîte, il sillonne les réseaux pour partager son expérience et apporter son soutien aux autres.

Son dernier événement en date est le Top Réseaux 86 qui a réuni plus 370  personnes dans le public et 30  clubs d’entreprises sur scène. Une première co-organisée avec la chambre de commerce et d’industrie de la Vienne et l’inter-club IAME (inter-associations des métiers de l’entreprise) dont il est le président depuis trois ans. Les réseaux et Eric Audran, ça ne fait qu’un. Il baigne dedans depuis plus de 20 ans et n’a pas l’intention de s’en séparer ! « Ce sont de belles rencontres et du partage de valeurs. »

Tout a commencé au CJD

Eric Audran et le monde de l’entreprise, c’est comme une belle histoire d’amour. On en prend soin et on grandit avec. Fraichement diplômé de l’IAE de Poitiers, en 1988, il lance avec son ami Jean-François Villeret une agence de marketing. Deux ans plus tard, l’agence ajoute une nouvelle corde à son arc et devient Blue Com. Jeune chef d’entreprise dynamique, il partage son temps en donnant des cours dans son ancienne école et réalise son service militaire à Aboville. L’entreprise se développe de plus en plus vite et en 2005, une bande de copains réussit à l’embarquer à une soirée du Club des jeunes dirigeants de la Vienne. « Et là, c’est le début d’une longue histoire, on rentre au CJD, mais on n’en ressort jamais. Au delà des copains que je retrouvais, c’était un lieu de formation, d’écoute et d’échanges entre jeunes dirigeants. Nous avions les mêmes problématiques et en travaillant sur des sujets communs, nous avancions plus vite. » Sensible au développement durable, en 2007, il lance avec Laurent Brunet, le prix de la « Performance globale », un succès qui perdure encore.

L’année suivante, il propose aux adhérents de réaliser leur premier bilan carbone. « Avec 22 entreprises partantes, l’Ademe n’en revenait pas. Nous nous sommes engagés à réduire de 5 % nos émissions de CO2. On s’est équipé de véhicules électriques, vélos et voitures, nous faisions attention à nos consommations d’énergie, et petit à petit ces changement sont devenus des gestes du quotidien. » Passionné par l’univers de l’automobile, son associé se penche sur les voitures électriques et organise le 1er Tour des véhicules électriques en Vienne en 2010. Depuis, le concept s’est importé dans de nombreux territoires en France.

Com’ une évidence

Cette même année, Eric Audran, rejoint Réseau Com’86, le club des communicants, qui s’ouvrait aux professionnels. « Auparavant, nous n’étions pas en odeur de sainteté. L’association était réservée aux institutionnels, mais ils ont compris que nous n’avions rien à vendre que du partage. Puis naturellement, j’ai rejoint l’inter-associations IAME, avec laquelle nous avons orchestré la grande Fête des métiers de l’entreprise pendant trois ans et hier le premier Top Réseaux de la Vienne. » Humilité, confiance et humanité sont les trois mots qu’il a choisis pour se décrire, il faut rajouter calme et inspiré ce qui lui permet d’avancer en tout sérénité.

Lydia De Abreu

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut