Eric Audran, le discret agissant

Publié le 21 septembre 2017 | Actualité / Portrait / Une

Payant

audran

Sous ses airs juvéniles et mesurés, Eric Audran est en réalité un homme affairé. Quand il n’est pas en train de développer sa boîte, il sillonne les réseaux pour partager son expérience et apporter son soutien aux autres.

Son dernier événement en date est le Top Réseaux 86 qui a réuni plus 370  personnes dans le public et 30  clubs d’entreprises sur scène. Une première co-organisée avec la chambre de commerce et d’industrie de la Vienne et l’inter-club IAME (inter-associations des métiers de l’entreprise) dont il est le président depuis trois ans. Les réseaux et Eric Audran, ça ne fait qu’un. Il baigne dedans depuis plus de 20 ans et n’a pas l’intention de s’en séparer ! « Ce sont de belles rencontres et du partage de valeurs. »

Tout a commencé au CJD

Eric Audran et le monde de l’entreprise, c’est comme une belle histoire d’amour. On en prend soin et on grandit avec. Fraichement diplômé de l’IAE de Poitiers, en 1988, il lance avec son ami Jean-François Villeret une agence de marketing. Deux ans plus tard, l’agence ajoute une nouvelle corde à son arc et devient Blue Com. Jeune chef d’entreprise dynamique, il partage son temps en donnant des cours dans son ancienne école et réalise son service militaire à Aboville. L’entreprise se développe de plus en plus vite et en 2005, une bande de copains réussit à l’embarquer à une soirée du Club des jeunes dirigeants de la Vienne. « Et là, c’est le début d’une longue histoire, on rentre au CJD, mais on n’en ressort jamais. Au delà des copains que je retrouvais, c’était un lieu de formation, d’écoute et d’échanges entre jeunes dirigeants. Nous avions les mêmes problématiques et en travaillant sur des sujets communs, nous avancions plus vite. » Sensible au développement durable, en 2007, il lance avec Laurent Brunet, le prix de la « Performance globale », un succès qui perdure encore.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management