Connect with us

Etii, le spécialiste du bâtiment professionnel poitevin

etii

Entreprises

Etii, le spécialiste du bâtiment professionnel poitevin

L’entreprise est spécialisée dans la conception et la réalisation de bâtiments professionnels. Elle accompagne le projet immobilier de chaque entreprise et assure le suivi des travaux pour un site clé en main.

etii

L’entreprise est spécialisée dans la conception et la réalisation de bâtiments professionnels. Elle accompagne le projet immobilier de chaque entreprise et assure le suivi des travaux pour un site clé en main.

Sur la zone de la République à Poitiers, à deux pas de Goulibeur, une entreprise discrète est implantée là depuis plus de 30 ans. Etii est spécialisée dans la construction de bâtiments professionnels, du classique bureau, à l’entrepôt en passant par le site industriel ou le laboratoire. « Le professionnel fait appel à nous pour construire ses futurs locaux tout en continuant, de son côté, son activité, explique David Tarride, dirigeant de Etii. Il est aidé, guidé et nous lui livrons un bâtiment clé en main. »

De la conception à la réalisation, l’entreprise prend en charge tous les aspects de la construction. « Si le client a déjà établi son cahier des charges, grâce à notre expérience, nous pouvons aussi apporter un regard neuf, extérieur et des modifications. En fonction des flux, du fonctionnement du bâtiment, nous faisons une proposition et nous lui soumettons des plans. » Le bureau d’étude réalise une image de synthèse, ainsi que les plans d’exécution pour la charpente, la maçonnerie, le second œuvre… Sur les chantiers, les conducteurs de travaux assurent le dialoge avec les entreprises présentes. « A la signature du contrat, je m’engage sur un prix et un délai. Nous servons d’interlocuteur entre toutes les parties. » Après la livraison, Etii assure également le service après vente du bâtiment.

Parmi ses réalisations, Etii affiche le siège de la Cofaq à Poitiers, 19 laboratoires Boiron à travers la France, la nouvelle usine de Mécafi à Châtellerault, les entrepôts Eurofins à Saverne, la clinique vétérinaire Fili@vet à Bressuire ou encore le Carrefour Contact de Chauray. Elle travaille également un peu pour les collectivités, en livrant parfois des gendarmeries, des mairies. Le 2  novembre prochain, la société va démarrer les travaux pour les nouveaux locaux de DVTA à Ingrandes-sur-Vienne (lire Info-éco 2.0 n° 39).

David Tarride a repris l’entreprise que son père a créé en 1986. « Il est architecte et s’est d’abord concentré sur la réalisation de maisons individuelles, avant de changer pour créer son activité. » Aujourd’hui, la société compte 16  personnes et réalise une vingtaine de sites par an. « Depuis 30  ans, nous avons construit près de 700 bâtiments de 60 à 12  000  m2. Dans les demandes des clients, la prise en compte de l’environnement ressort de plus en plus, notamment tout ce qui touche à l’isolation et à la consommation d’énergie. Le bien-être des collaborateurs est également mis en avant, en tenant compte de la lumière, du bruit. »

Une petit révolution : le BIM

Ce qui a changé dans le métier, c’est aussi la façon de penser. Depuis un an et demi, David Tarride a mis en place dans l’entreprise le BIM (Building Information Modeling). « Nous avons dû nous adapter à un nouveau logiciel, mais aussi changer notre façon de penser. Aujourd’hui, nous créons d’abord le projet en virtuel. C’est très valorisant pour ceux qui travaillent dessus. Nous réalisons une maquette numérique en 3D, puis à partir de celle-ci nous pouvons extraire tous les plans que nous souhaitons. Cela permet d’avoir une vision d’ensemble du projet, plus précise. Nous arrivons à mieux prévoir les erreurs. L’image en trois dimensions nous oblige à anticiper et réfléchir plus précisément, à dessiner au plus juste. C’est pour nous un vrai basculement. » Si la mise en place du BIM est effective au sein de l’entreprise, son utilisation à l’extérieur, par ses interlocuteurs, reste compliquée. « C’est un avantage aujourd’hui d’abord en interne. J’ai investi dans du nouveau matériel, un nouveau logiciel, mais surtout cela a généré plus de cohésion dans l’équipe. »

Mathilde Wojylac

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut