Connect with us

Etre accompagné pour mieux créer

CMA création

Actualité

Etre accompagné pour mieux créer

Le nombre de créateurs reste, cette année encore, très élevé. Pour les accompagner, dans ce parcours, la Chambre de métiers et de l’artisanat fait partie des acteurs du dispositif “Entreprendre, la Région à vos côtés”.

Si la Chambre de métiers et de l’artisanat de la Vienne compte plus de 8 000 ressortissants au répertoire des métiers, 1 144 ont créé leur activité en 2019 et au 15  septembre, ils étaient 804. « Il y a plus d’immatriculations que l’année dernière à la même époque, constate Rodolphe Houdayer, directeur du service de développement économique de la CMA de la Vienne. Même pendant le confinement, des entrepreneurs venaient s’immatriculer. Pour certains, cela a renforcé leur projet et la volonté de créer leur activité, pour d’autres cela a permis de mettre au clair leurs envies, de réfléchir à leurs objectifs et de prendre des informations sur comment se lancer. » Sur tout le parcours de la création, les chambres consulaires sont présentes pour conseiller l’entrepreneur.

La première étape est celle de l’accueil et de l’information. Ainsi, toutes les semaines à Poitiers et une semaine sur deux à Châtellerault, des réunions d’informations sont organisées. «  Il s’agit de présenter les grandes étapes pour créer une entreprise. A partir d’une idée, nous abordons les aspects juridique, réglementaire, financier …c’est un panorama large pour une première approche. » Il y a également un entretien individuel de positionnement pour regarder un peu plus en détails le projet. 

Echange et formation

Vient ensuite la phase d’accompagnement. Il s’agit de passer en revue le marché, les fournisseurs, le montage financier, d’établir un business plan, un prévisionnel, de chiffrer le projet, d’estimer la viabilité … Il y a également la sollicitation d’un prêt bancaire, le choix de la forme juridique, du régime fiscal … L’entrepreneur s’enregistre ensuite au répertoire des métiers pour l’artisanat ou au registre du commerce et des sociétés pour les autres activités. Avec la loi Pacte, un registre unique devrait être mis en œuvre à partir du 1er janvier 2023. « Le porteur devient chef d’entreprise. »

En parallèle de cette phase de création, la CMA propose plusieurs formations. « Chef d’entreprise est un nouveau métier, d’autant plus risqué quand la personne n’est pas accompagnée. » Ainsi, l’établissement propose un stage préparatoire à l’installation de cinq jours. « Il n’est plus obligatoire, mais reste très intéressant pour passer en revue les différentes thématiques à connaître en tant que dirigeant. » Des formations plus courtes, sur deux jours, sont également possibles pour aborder le régime de la micro-entreprise, la gestion, les aspects commerciaux … 

Membre du collectif “Entreprendre, la Région à vos côtés”*, les réunions d’informations ainsi que l’accompagnement sont gratuits pour le porteur car financés par la Région Nouvelle-Aquitaine et le Fonds social européen. Le compte personnel de formation peut également être mobilisé. « Toute personne âgée de plus de 18 ans peut accéder à l’accompagnement et aux formations, aussi bien en milieu rural qu’urbain, quelque soit son niveau d’études. Les formations sont proposées également en dématérialisées. »

Après la création

Pour ceux qui le souhaitent, un suivi des jeunes entreprises (moins de trois ans) est également proposé. Des rendez-vous sont proposés pour voir si le prévisionnel colle à la réalité. La CMA a également relancé un Club des jeunes créateurs (de 0 à 2 ans) où tous les deux à trois mois, ils échangent sur un thème d’actualité. « C’est l’occasion pour eux de s’informer, de réseauter et pourquoi pas de faire du business ensemble. En tout cas, l’objectif principal est qu’ils ne se sentent pas isolé au contraire. Nous accompagnons l’entrepreneur sur toute la vie de sa société, de la création, au développement, à la croissance (sur des besoins liés à l’innovation, l’environnement ou le numérique) jusqu’à la transmission. » Le mois de novembre est d’ailleurs le mois de la transmission d’entreprise. La Chambre propose un accompagnement individuel pour évaluer le fonds, diffuser une annonce, évaluer le repreneur, mettre en relation … De la création à la transmission, la boucle est bouclée.

*Entreprendre, la Région à vos côtés en Vienne : CMA, CCI, Adie, Capée, Afipar (Association de formation et d’information des paysans et des ruraux), IFCG Entreprise (réseau ECNA – Entrepreneuriat & Carrière en Nouvelle-Aquitaine), Initiative Vienne, France Active et BGE.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut