Connect with us

F. Hollande au CHU de Poitiers : l’accès à tous aux soins

hollande chu poitiers

Actualité

F. Hollande au CHU de Poitiers : l’accès à tous aux soins

Lors d’un déplacement sur le thème de la santé, le Président de la République est venu inaugurer le centre régional cardio-vasculaire du CHU de Poitiers, le 26  janvier.

hollande chu poitiers

Lors d’un déplacement sur le thème de la santé, le Président de la République est venu inaugurer le centre régional cardio-vasculaire du CHU de Poitiers, le 26  janvier.

C’est un beau coup de projecteur qu’à eu le CHU de Poitiers avec une visite présidentielle. A l’invitation du maire Alain Claeys, le Président de la République, François Hollande s’est rendu à Poitiers pour « voir les différentes facettes de ce qu’est notre système de soins avec la volonté qui est la nôtre d’humaniser et aussi d’assurer l’égalité dans l’accès aux soins ». Le président est ainsi passé par la maison de santé des Couronneries, le GIE TEP Positon Poitou-Charentes, la permanence médico-sociale du relais Georges Charbonnier. Il a participé à la grande conférence sur la santé, mais en fin de matinée, il a surtout inauguré le centre cardio-vasculaire, le nouveau fleuron du CHU. « Ce bâtiment permet d’affirmer notre rôle régional, souligne le Dr  Christophe Jayle, chirurgien thoracique ou cardio-vasculaire. C’est une structure hospitalière de pointe pour la région. » Les spécialités étaient avant sur différents pavillons. Aujourd’hui, le centre regroupe la neuro-chirurgie, la chirurgie cardiaque, vasculaire et thoracique et a permis d’augmenter le nombre de prises en charge.

Il rassemble les compétences humaines, techniques, l’imagerie, les urgences et la réanimation pour une prise en charge globale du patient. Ainsi, le bâtiment abrite notamment une salle hybride (permettant une circulation extra-corporelle) et une salle high-tech (le bloc opératoire communique avec l’IRM). « Nous disposons également d’une unité de recherche au sein même du centre. En tant que CHU, nous revendiquons cette recherche. Le fait que l’unité soit en contact direct avec le patient est important, c’est un moyen de créer plus facilement des passerelles et d’amplifier la recherche. » Le projet est le résultat de huit ans de concertation et de travaux. « Il y a une véritable mise en commun de toutes les spécialités. Ce n’est plus le patient qui se déplace, mais tous les médecins qui viennent à lui. C’est une autre manière de travailler. Il y a plus de communication entre les équipes, c’est aussi une plue-value. La difficulté était de se projeter. Au début du projet, nous ne devions pas imaginer la médecine dans les 10 ans à venir, mais nous projeter sur 20  ans pour être en avance sur la prise en charge du patient. »

hollande chu

Devant plus de 500 personnes, François Hollande a souligné l’excellence du CHU de Poitiers. « Notre deuxième priorité est la recherche et l’innovation. La France bénéficie d’atouts considérables à travers ses CHU. Ici, j’en fais le constat, le centre hospitaliers de Poitiers est l’un des plus modernes de France et il se pratique ici des interventions uniques en France. Ce que j’ai vu est admirable. Nous sommes dans l’excellence. » Pour autant François Hollande n’a pas oublié d’évoquer les déserts médicaux et les maisons de santé, l’équilibre des territoires, la télémédecine et le besoin de médecins. « C’était important de venir à Poitiers pour souligner ce modèle social, notre système de santé, cette conception de la République que je voulais ici illustrer. Cette visite, c’est montrer l’excellence qu’un hôpital comme Poitiers peut faire, tout en tenant compte de l’enjeu de la proximité et de l’accès de tous aux soins de qualité. »

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut