Connect with us

La future Arena se dessine

arena

Actualité

La future Arena se dessine

Le cabinet ISC est venu présenter l’étude de faisabilité de la future Arena devant le conseil départemental de la Vienne. Désormais, les contours de cette salle sont plus précis. Elle pourra accueillir du sport, des concerts, des conventions et des shows pour le Futuroscope, le tout pour un budget estimé à 29 M€.

arena

Le cabinet ISC est venu présenter l’étude de faisabilité de l’Arena Futuroscope devant le conseil départemental de la Vienne. Désormais, les contours de cette salle sont plus précis. « Elle doit répondre aux trois marchés classiques : le sport, le spectacle, les conventions, explique Patrick Bayeux, en charge du dossier au sein du cabinet. Il se rajoute ici le Futuroscope. » Sur le sport, le PB86 a vocation a être accueilli, mais pas à être un club en résidence. Des matches de volley ou toute autre compétition sportive (judo, badminton …) pourront également avoir lieu lors d’événements prestigieux tels que des championnat de France ou d’Europe ou encore des tournois. Sur les spectacles, au vue de la concurrence des autres salles, le cabinet table sur une trentaine de dates. Le Futuoscope souhaite “réserver” 50 dates pour proposer à ses visiteurs 3 à 4 shows par jour pour délester le parc en cas de forte fréquentation. Dans cette optique, l’Arena sera implantée à proximité immédiate du parc.

Pour pouvoir répondre aux différents marchés et accueillir plusieurs sports, tout comme un concert ou un show, c’est la configuration en amphithéâtre qui a été retenue. Elle sera modulable en fonction des utilisations, de 2 500 à 6  000  places (avec ou non des loges, des places affaires …). Pour répondre à ce cahier des charges, le budget total s’élèverait à 29  millions d’euros. « C’est un projet un peu plus ambitieux avec la participation du Futuroscope, souligne Bruno Belin, président de Département de la Vienne. A ce sujet, il y a des discussions en cours avec la Compagnie des Alpes. »

A cette note, pourrait se rajouter un pavillon supplémentaire (pour 3 M€). Il serait alors dédié aux sports et aux objets connectés pour mettre en avant les atouts du département en la matière (avec le Critt Sport et Loisirs, les classes olympiques …).

arena

Dans les premières projections budgétaires, le fait de donner le nom d’une marque à l’Arena n’a pas été retenu, mais pourrait apporter une manne supplémentaire. Le lieu pourrait également abriter des surfaces commerciales et générer ainsi des revenus. Huit à dix personnes sont prévues pour l’exploitation. Tous ces paramètres vont être examinés dans les prochains mois. Les différents montages financiers possibles (maîtrise d’ouvrage publique, marché de partenariat ou concession) ont également été expliqués. Le choix du modèle économique se fera dans un deuxième temps.

M. W.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut