Gamers Assembly, le plus grand événement e-sport français

Publié le 14 mars 2018 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

futurolan

Sur trois jours, la Gamers Assembly attire à Poitiers des joueurs professionnels et amateurs d’e-sport. Pendant 72 heures, les meilleures équipes nationales et internationales s’affrontent. Grâce à de nombreuses animations et temps forts, la manifestation draine plus de 20 000 visiteurs. Fabien Bonnet, président de FuturoLan, l’association organisatrice revient sur cette 19e édition, qui s’annonce très riche.

Info-éco / Pouvez-vous nous présenter la Gamers Assembly en quelques mots ?

Fabien Bonnet / La Gamers est la plus importante et la plus ancienne compétition de e-sport en France. La 19e édition se déroulera du 31  mars au 2 avril, au parc des expositions à Poitiers. La manifestation rassemble 2 000 joueurs et comptabilise 21 000 visiteurs sur trois jours pour la dernière édition. L’événement est porté par l’association FuturoLan qui compte deux salariés et 120 à 130 bénévoles. Pour ce weekend, ce sont 350  personnes qui seront mobilisées pour l’accueil, la technique, la gestion des tournois, les arbitres, l’animation, la restauration  … Cela en fait le plus important festival poitevin dans l’année.

Info-éco / Chaque année, la Gamers Assembly prend de l’ampleur ?

F. B. / Il faut se rendre compte que tout a commencé dans un gymnase à Smarves, avec Vincent et Olivier Colas et les membres du club informatique. En 2000, il n’y avait pas plus d’une centaine de joueurs. La manifestation s’est ensuite déplacée à La Hune à Saint-Benoît, puis en 2003 au Palais des Congrès du Futuroscope en rassemblant sur les dernières années près de 900  joueurs. Nous sommes arrivés au parc des expositions de Poitiers en 2014, après la construction des deux halls. Nous avons commencé avec 1 300 participants, ils sont 2 000 pour cette année. A chaque fois, nous avons changé de lieu car nous faisions face à une crise de croissance, nous étions trop à l’étroit. Aujourd’hui encore, même avec les deux halls, nous devons refuser du monde car nous voulons accueillir les gens dans de bonnes conditions. C’est important pour nous de conserver la convivialité et la qualité de la Gamers Assembly. Nous avons aussi une excellente notoriété sur les réseaux sociaux et de belles retombées dans les médias. De plus en plus de contenus sont accessibles sur internet et de plus en plus qualitatifs. Nous totalisons plus de 827  000  visiteurs uniques.

Info-éco / Côté compétition, quelles sont les grandes lignes ?

F. B. / Des équipes nationales et internationales (Belgique, Suisse, Royaume-Uni, Allemagne …) s’affronteront sur 14 tournois PC avec Counter Strike, League of Legends, HerthStone, Stracraft, Trackmania … Il y a aussi une zone Joueurs libres. Quatre tournois sur console sont aussi programmés : Street Fighter V et Dragon Ball FighterZ sur PS4, Super Smash Bros sur Wii U et Rainbow Six Siege sur Xbox One. Pour les finales, nous disposons de deux scènes. Pour League of Legends, nous sommes une étape officielle du Lol Open Tour en France. Il s’agit du jeu le plus joué en e-sport. C’est pour nous une fierté et une reconnaissance de la qualité de notre travail. Cela nous assure la présence de plusieurs têtes d’affiche. C’est également la première fois que nous aurons une compétition autour du jeu Fortnite. Au total, nous allons distribuer, près de 70  000  euros de prix.

Info-éco / Côté grand public, quelles sont les nouveautés ?

F. B. / Nous voulons attirer les passionnés, mais aussi le grand public. Notre objectif est vraiment de promouvoir le jeu vidéo sous toutes ses formes et pour tous les publics. Le jeu vidéo, ce n’est pas seulement des geeks à lunettes derrière leur écran, mais c’est aussi développer sa stratégie, sa concentration, sa dextérité, sa capacité de raisonnement. Nous avons repensé l’espace Famille avec des zones dédiées pour différencier les éditeurs, les collectivités, les fab labs … Nous ferons un focus sur le handicap et le jeu vidéo, un sujet qui nous tient à cœur. Le trophée Silver Geek (compétition de bowling sur Wii U pour les seniors) est également de retour. Côté animations, il y aura deux concours de cosplay, organisés avec le soutien de West Coastplay, une association de Charente-Maritime. Au Village des partenaires, il sera possible de découvrir les derniers produits à la mode. Et l’espace rétro-gaminig a été confié à La Pixellerie, basée sur la Technopole.

Info-éco / Justement, quelles sont les retombées pour l’économie locale ?

F. B. / Nous sommes très attachés à faire participer le tissu économique local. Cela passe par la location de matériel avec Cybertek, de tivolis, de projecteurs lumière, de véhicules … Les hôtels de la ville sont également souvent pleins. Nous sommes parfois obligés d’aller jusqu’à Châtellerault pour nos propres équipes ! Nous souhaiterions d’ailleurs créer un club des partenaires, pour fédérer et fidéliser les entreprises autour du projet, sans oublier les collectivités qui sont un véritable soutien.

Info-éco / Au-delà de la Gamers Assembly, FuturoLan est reconnu pour son savoir-faire en la matière ?

F. B. / Depuis 20 ans, l’objet de FutuoLan est de produire et organiser des compétitions e-sportives. Outre la Gamers Assembly, nous organisons la Gamers Assembly Halloween Edition qui se déroule à la Hune, à Saint-Benoît autour du 11 novembre. L’événement rassemble moins de 300 joueurs, mais cela nous permet surtout de nous rencontrer, de fédérer les bénévoles, de tester de nouvelles choses et de tracer les grandes lignes pour la Gamers Assembly suivante. Cette année, nous allons également organiser une compétition début décembre sur Jaunay-Marigny. L’idée est aussi d’animer le territoire de Grand poitiers à travers l’e-sport. La Gamers est une étoile qui brille une fois par an, l’idée est de faire vivre ce potentiel tout au long de l’année, le faire fructifier. Au niveau national, nous co-produisons l’Atlantic Lan, qui se déroule à La Rochelle. En France, nous sommes une des références et nous avons développé un véritable savoir-faire reconnu. Nous sommes également membres de France eSports, association pour le développement des sports électroniques, qui travaille sur la législation des contrats professionnels ou celle des compétitions. C’est un domaine très porteur, mais aussi très neuf. Le secteur est encore en plein mutation, ce qui va arriver dans les prochaines années s’annonce passionnant.

Propos recueillis par M. Wojylac

 

Informations pratiques

Du 31 mars au 2 avril, au parc des expositions, 11  rue Salvador Allende à Poitiers. Horaires : samedi et dimanche de 10h à minuit, lundi de 10h à 17. Tarifs : 7 € par jour ou 15 € le pass 3 jours. Site : gamers-assembly.net.

Partenaire : Inovis asset management