Connect with us

Grand Poitiers réfléchit à un fonds de soutien

claeys

Actualité

Grand Poitiers réfléchit à un fonds de soutien

Pour soutenir les entreprises face à la crise, la communauté urbaine de Grand Poitiers réfléchit à l’adoption de mesures d’aides. 1,5 million d’euros serait destiné à cette action.

L’assemblée des maires de Grand Poitiers et les vice-présidents en charge du développement économique réfléchissent à la mise en place de mesures pour soutenir les entreprises et les associations du territoire face à la crise. 

La proposition est de créer un fonds coronavirus un fonds économique de solidarité doté d’1,5 million d’euros. « Nous avons la compétence économique, indique le président de la communauté urbain, Alain Claeys. Et face à cette situation inédite il faut être capable de faire ce type de proposition. Nous devons le faire maintenant également pour pouvoir nous coordonner avec l’Etat et la Région. »

Report de charges

La première mesure serait un report ou une annulation de charges de mars à août 2020 compris pour toutes les entreprises de Grand Poitiers employant moins de 10 salariés et exerçant dans le domaine des hôtels-restaurants-cafés, du commerce ou comme professions libérales. Cela concernerait les factures d’eau, de déchets et la taxe de séjour. Ainsi, les entreprises pourraient bénéficier d’un report de ces factures à septembre, puis négocier un étalement avec les Finances publiques. 

Concernant le report des factures d’eau, si Grand Poitiers prenait ce type de décision, le syndicat Eaux de Vienne devrait la prendre pour tout le département. La condition serait alors que l’entreprise soit éligible au fonds de solidarité pour les petites entreprises.

Annulation du loyer

La deuxième mesure serait une annulation totale ou partielle des loyers perçus par la communauté urbaine. Ainsi, les start-ups et autres entreprises hébergées dans les pépinières et centre d’affaires de la Technopole Grand Poitiers bénéficieraient d’une annulation de loyer de mars à août 2020 compris. Cela représenterait 400 000 euros. Pour toutes les autres entreprises locataires de Grand Poitiers, un examen du loyer et une révision des charges seront faits au cas par cas. Pour autant, si l’activité est totalement suspendue, le loyer devrait être supprimé. 

Des communes souhaiteraient également prendre cette même décision pour leurs locaux loués. Pour les communes qui envisagent d’appliquer cette mesure, les critères (durée, modalités …) devraient être harmonisées au niveau du territoire. 

Fonds d’intervention

La troisième mesure serait un fonds d’intervention à destination des entreprises et des associations impactées par la crise, en complémentarités avec les mesures de l’Etat ou de la Région. Il pourrait s’agir de subventions ou d’intervenir par le biais d’avances remboursables. 

Plus : Direction générale attractivité développement économique Grand Poitiers : dg.ade@grandpoitiers.fr  

Plus dans Actualité

En haut