Connect with us

Grand Poitiers s’ouvre peu à peu

musée sainte croix

Actualité

Grand Poitiers s’ouvre peu à peu

Ecole, transports, déchetterie, aides économiques, équipement culturels et sportifs … la communauté urbaine adapte ses services à l’heure du déconfinement.

Si les écoles primaires et maternelle ont rouvert dans les communes, chacune a mis en place des conditions d’accueil spécifiques en fonction des locaux et des possibilités. Globalement, ce sont 40 % des écoliers qui peuvent retrouver les bancs de l’école. Une réflexion est lancée pour augmenter progressivement le nombre d’élèves accueillis tout en respectant les normes sanitaires. Si un roulement est envisageable, les équipes étudient aussi la possibilité de décloisonner cet accueil en proposant du sport, des actions autour de la santé, du civisme ou de la culture. En effet, d’autres structures que l’Education Nationale pourraient être conventionnées pour réaliser des activités tels que les Maisons de quartier, des animateurs culturels, des éducateurs spécialisés, certaines associations …

Huit déchetteries de Grand Poitiers (Chauvigny, Fontaine-le-Comte, Ligugé, Lusignan, Migné-Auxances, Poitiers (Saint-Eloi), Saint-Georges-lès-Baillargeaux et Saint-Julien-l’Ars) ont rouvert depuis le 4 mai. Les professionnels peuvent accéder aux déchetteries de Chauvigny (ZI du Peuron), Lusignan (Les Pins, route de Vivonne), Saint-Georges-lès-Baillargeaux (Les Millas, route de Dissay) et Saint-Julien-l’Ars (impasse de la Vallée du Pont). Celles de Bonnes, Poitiers (Bois d’Amour) et Sèvres-Anxaumont demeurent fermées au public, mais pourraient rouvrir début juin.

Le fauchage des bas-côtés a repris, ainsi que les chantiers de voirie. L’instruction des autorisations de permis de construire avait repris et depuis le 11 mai, le dépôt est à nouveau possible.

Les aides arrivent

Les dispositifs d’aides économiques de Grand Poitiers se mettent en place. Cinq dossiers ont été attribués à hauteur de 50 000 € pour le Fonds TPE Nouvelle-Aquitaine, mis en place par la Région et la Banque des Territoires, abondé par les intercommunalités et géré par Initiative Nouvelle-Aquitaine. 40 dossiers seront présentés dans les prochaines semaines. 

Sur le Fonds d’intervention pour les PME de Grand Poitiers (d’un montant d’un million d’euros), trois dossiers ont été validés pour un total de 25  000 €. Plus d’une dizaine sont à venir. « Et les fonds sont disponibles 15  jours après validation », tient à préciser Michel François, vice-président en charge de l’économie. Sur les 47  loyers d’entreprises locataires de la collectivité, 33 situations ont été analysées. 20 ont reçu une proposition d’annulation n’ayant pas eu d’activité en mars et avril. 4 vont avoir un report et 9 un maintien. Sur le prêt garanti par l’Etat, 1 900 prêts ont été attribués en Vienne pour un total de 270  M€, dont 1 700 à des TPE. Le pourcentage de refus oscille entre 2  et 3 %. « Les problèmes de trésorerie sont devant les entreprises. Les difficultés arriveront fin mai, début juin, avec l’obligation de faire face aux charges, note Philippe Brottier, vice-président en charge de l’économie. Ces chiffres donnent peut-être l’impression d’un petit nombre de TPE et PME concernées, car les entrepreneurs veulent voir s’ils peuvent faire face avant de solliciter ces fonds. »

Culture et sport

Les équipements culturels et sportifs rouvrent doucement également. Ainsi, quatre médiathèques sur six (François-Mitterrand, les Couronneries, MédiaSud et les Trois-Cités) rouvriront leurs portes à partir du 26 mai. Des systèmes de prêt-à-emporter seront mis en place. Le Musée du vitrail à Curzay accueillera à nouveau du public à partir du 4 juin avec des jauges mises en place. Le Conservatoire et les Beaux Arts ne reprendront leurs cours qu’en septembre, en attendant, la continuité pédagogique est assurée. L’Espace Mendès-France ne rouvrira ses portes qu’en septembre pour le public, mais pourrait le faire en attendant de façon ponctuelle pour des scolaires. A partir du 26 mai, le musée Sainte-Croix ouvre son parcours permanent, sans boutique, ni activités culturelles, ni expositions. Ce sera lors de la 2e quinzaine de juin et selon les consignes sanitaires, que l’ouverture de l’exposition “L’archéologie à grande vitesse” est envisagée. Le TAP prépare son retour pour septembre-octobre. Des propositions pour soutenir le spectacle vivant devraient être faites dans les prochaines semaines. 

Les équipements sportifs de plein air rouvrent comme les cours de tennis, les pistes d’entraînement extérieures, les golfs. Après la mise en place d’un protocole, le centre équestre devrait également rouvrir. Les gymnases restent fermés sauf exception pour des sportifs de haut niveau, des scolaires ou des populations fragiles. Les piscines pourraient rouvrir début juin. La bassin de 25 mètres de la Ganterie le sera dès le 25 mai pour le passage des diplômes de la fac de sport de Poitiers. Quant au Bois de Saint-Pierre, il accueille de nouveaux les promeneurs. 

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut