Connect with us

Green Plants Extracts veut grandir en région

green plants extracts

Entreprises

Green Plants Extracts veut grandir en région

La PME est spécialisée dans la fabrication d’extraits de plantes. Ils entrent ensuite dans la composition de compléments alimentaires. Locataire sur la Technopole, GPE souhaite implanter son laboratoire en région.

green plants extracts

La PME est spécialisée dans la fabrication d’extraits de plantes. Ils entrent ensuite dans la composition de compléments alimentaires. Locataire sur la Technopole, GPE souhaite implanter son laboratoire en région.

Depuis 2013, l’entreprise Green Plants Extracts est installée au centre d’entreprises et d’innovation sur la Technopole. Par ailleurs, son siège est à Asnières-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine. Deux sites, mais son dirigeant Jacques d’Anthenaise a bien l’intention de déménager définitivement en région et d’y implanter son laboratoire. « Nous mettons au point des extraits de plantes qui sont utilisés comme ingrédients dans les compléments alimentaires. » Ainsi, les clients de GPE sont des laboratoires tels qu’Arkopharma ou Oenobiol. Sa spécialité, ce sont les extraits pour les dérèglements mineurs de la neurosphère, soit tout ce qui touche au cerveau. Ainsi, les extraits sont présents dans des produits dédiés au sommeil, à la relaxation, à la concentration, à la mémoire ou encore à l’équilibre émotionnel. « Dans ce domaine les choses bougent constamment. Il faut sans cesse détecter de nouvelles plantes ou de nouvelles propriétés sur des plantes connues. Il faut bien avoir en tête que le monde végétal recèle une quantité incroyable de variétés et donc de molécules. » GPE réalise tout un travail de sélection de la plante pour s’assurer de sa bonne culture, de sa qualité génétique. « La qualité et la traçabilité sont essentielles pour nous. »

Export et R&D

Green Plants Extracts a ainsi deux ingrédients brevetés sur cinq. « Nous réalisons la majorité de notre chiffre d’affaires à l’export, environ 80 %. Pour 2016, nous exportons vers l’Europe et les Etats-Unis, mais aussi l’Asie et l’Afrique. Nous travaillons avec des distributeurs. Nous connaissons un fort développement, avec une progression de 40 % pour 2016. Nous sommes sur un marché de niche, mais en forte croissance. Dans nos pays, le stress, le surmenage et leurs désagréments touchent de plus en plus de monde. Nous avons donc un petite cible, mais un beau potentiel. Il me faut encore intensifier notre recherche & développement et la partie commerciale pour booster notre dynamique. »

Face à ces bons chiffres, Jacques d’Anthenaise cherche à implanter un laboratoire en région, d’ici deux ans. « Il doit nous permettre de mettre au point nos process de fabrication et d’appuyer la R&D. » Pour financer son projet, une levée de fonds est en cours. Aujourd’hui, GPE, pour sa recherche travaille avec des entreprises et des universités, dont celle de Poitiers. « Mon souhait est aussi d’internaliser certaines compétences locales. Des compétences qui réunies nous permettrons d’avancer plus loin. »

Les plantes sont dans l’ère du temps. « C’est un produit sans effets secondaires. » GPE a aussi créé une filiale : Laboratoire Améthyste. « Nous avons développé 4 produits sous une même marque : Peach’Up. » Ainsi, la gamme se compose d’un produit pour le sommeil, la relaxation, l’énergie et les défenses immunitaires et les carences en fer. Pour l’instant vendu uniquement sur internet, l’entreprise réfléchit à un référencement en pharmacies et para-pharmacies. « Nous avons développés cette gamme de produits finis car certains marchés à l’étranger nous étaient fermés. C’est pour nous une possibilité supplémentaire de vendre nos ingrédients. C’est aussi occuper toute la chaîne, de la conception à la vente. »

Mathilde Wojylac

Site : laboratoire-amethyste.com/fr.

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut