Le Houblon : la cave aux mille et une bières

Publié le 4 janvier 2018 | Entreprises

houblon

Dans sa cave à bières, Sylvain Jomier s’emploie à faire découvrir toutes les facettes de cette boisson qui pourra accompagner vos menus de fêtes ou se poser au pied du sapin.

Si vous cherchez une boisson pour accompagner vos repas de fêtes ou faire un cadeau, le Houblon propose mille et une bières pour chatouiller vos papilles. Au numéro 200 de la Grand Rue, à Poitiers, la cave a ouvert ses portes il y a un peu plus d’un an. « Il n’y avait pas de cave à bières dans le centre-ville de Poitiers, nous voulions rectifier cette erreur », explique le gérant Sylvain Jomier, ancien barman au Cluricaume Café. Avec ses associés, Mathieu Popardin (gérant du Zinc) et Mark Jordan (gérant du Cluricaume Café), il s’applique à faire découvrir des brasseries artisanales et indépendantes. « Il y a quinze ans, il y avait à peine une centaine de brasseries en France, aujourd’hui, elle sont plus de mille. C’est cette variété que nous voulons proposer, avec des brasseurs aux horizons différents, aux influences différentes, cela donne des bières populaires, d’excellence ou très spéciales. » Le Houblon présente ainsi de nombreuses bières régionales, mais aussi de Belgique, Allemagne, Etats-Unis, Canada, Angleterre, Italie ou Espagne.

« Cela fait une quinzaine d’années que je m’intéresse à la bière, souligne Sylvain Jomier. Il y a beaucoup de parallèles à faire avec le vin, mais aussi de nombreuses différences. Il y a une immense variété, mais la bière résulte d’un travail d’artisanat, de transformation de produits, le vin, lui, est le fruit du travail d’un terroir. Au départ, c’est le mélange des ingrédients (eau, malt et houblon) et l’envie du brasseur qui vont faire la bière, plutôt que l’origine des matières premières. C’est ensuite l’équilibre que va donner le brasseur à l’ensemble — entre l’amertume, le taux d’alcool, le sucre résiduel, l’acidité éventuelle … —  qui va jouer. Avec cette très grande variété de houblons, il est possible de faire une bière épicée ou plus douce, amère ou sucrée. »

Cuisine et bière

Le Houblon participera le 31 mars au Poitou Bière Festival. « Nous essayons aussi de faire bouger le milieu, de proposer des dégustations, mais aussi de faire des ponts avec la cuisine. La bière peut se cuisiner ou se servir à table en accompagnement, en accord avec un plat, tout comme un vin. Ce n’est pas dans nos habitudes, mais pour aller avec des huîtres, il y a de très bonnes bières acidulées ou torréfiées. Ou par exemple, une bière aux fruits ou noire peut très bien accompagner un dessert. »

M. W.

Partenaire : Inovis asset management