Connect with us

Icares Spiruline, seul producteur de Charente

Entreprises

Icares Spiruline, seul producteur de Charente

Thomas Gabrion a rencontré la spiruline au Mali, mais c’est dans ses terres natales qu’il a décidé de lancer sa production grâce au financement participatif et à l’emprunt en banque éthique.

icares-spiruline

Thomas Gabrion a rencontré la spiruline au Mali, mais c’est dans ses terres natales qu’il a décidé de lancer sa production grâce au financement participatif et à l’emprunt en banque éthique.

C’est une bactérie qui se cultive dans l’eau douce. La spiruline est reconnue pour ses qualités nutritives, riche en protéines, en fer et bêta-carotène. Elle est vendue sous forme de comprimés ou de gélules. Thomas Gabrion, lui, a choisi la poudre et les vermicelles, sa forme brute à la sortie du séchoir. « La spiruline peut alors être saupoudrée sur les crudités, dans un yaourt et plus généralement dans la cuisine de tous les jours, sans la cuire pour garder ses propriétés diététiques », ajoute Thomas Gabrion.

Le producteur charentais de spiruline n’était pourtant pas prédestiné à la culture. Après un parcours universitaire en logistique, il travaille au sein d’ONG en France et à l’étranger. C’est au cours de l’une de ses missions au Mali, qu’il rencontre la spiruline. En Mauritanie, il est d’ailleurs chargé de monter une unité de production. « En Afrique de l’ouest, les projets sont destinés à lutter contre la malnutrition des enfants. Je suis resté deux ans, le temps de recruter des techniciens et je suis rentré en France où j’ai alors décidé de créer ma propre exploitation », explique Thomas Gabrion. Il croit en la demande des Français plutôt tournés vers le végétarisme ou avec la volonté de diminuer leur apport en protéine animale,  les sportifs sont aussi intéressés pour les vertus de renforcement musculaire prêtées à la spiruline.

Un parcours compliqué

Thomas Gabrion n’a pas bénéficié d’aides à l’installation agricole. Il sollicite alors les Cigales d’Angoulême. Puis, frappe à la porte de la Nef, une sorte de banque « éthique » qui offre des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle. L’entrepreneur fait aussi appel au financement participatif. « J’avais la volonté de m’intégrer dans le réseau de l’économie sociale et solidaire. Finalement nous avons uniquement des financements dans ce domaine. » Icares Spiruline est lancée en 2012. « La culture de la spiruline prend beaucoup de temps. Elle est saisonnière, d’avril à octobre. Si les conditions d’ensoleillement et de chaleur sont bonnes, la récolte se fait tous les matins. La spiruline est séchée l’après-midi. La production s’étend d’avril à octobre et la commercialisation le reste de l’année même si évidemment, je vends un peu tout au long de l’année », souligne Thomas Gabrion. Il vend aujourd’hui 70 % de sa production en direct et le reste dans les magasins bios et diététiques du département de la Charente. Si auparavant, il était sur Roullet Saint-Estèphe, l’hiver dernier, il s’est installé à Roussines sur 3 500 m² de terrain pour installer ses deux serres d’une capacité de 300  m². Désormais, il vit sur son lieu de travail et peut concilier activité de production et accueil à la ferme.

M. N.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Entreprises

En haut