Isabelle Bureau : obtenir le meilleur vin

Publié le 21 septembre 2017 | Actualité / Ecoscope

bureau

Isabelle Bureau est viticultrice, œnologue et propriétaire du Domaine des Renardières.

Carrière. Quelle est votre plus belle réussite professionnelle ?

Isabelle Bureau / J’ai réussi à me lancer, à créer ce domaine en partant de zéro. Je travaille maintenant pour moi. Avant, il n’y avait rien, j’ai racheté les vignes, construit un chai, peu à peu je constitue ma clientèle. Ça n’a pas été facile, il a fallu faire vite à la reprise, entre mars et septembre pour les premières vendanges, faire les aménagements nécessaires, transformer une grange en chai. Pour cette année, les vendanges de septembre se présentent bien. En AOP Haut-Poitou, je produis du sauvignon blanc, en IGP Val de Loire, c’est sauvignon gris, chenin et chardonnay, gamay rouge et rosé. J’ai actuellement 2,3 hectares. Je produis à peu près 7 000 bouteilles par an.

Conseil. Quel conseil donneriez-vous à un jeune œnologue ?

I. B. / Il faut bien choisir ses stages, c’est là que j’ai appris les secrets de la vinification. Il ne faut pas vouloir se lancer tout de suite, mais apprendre, se faire son expérience dans différents domaines.

Motivation. Qu’est-ce qui vous motive dans votre travail ?

I. B. / Chaque jour est différent. Je peux passer le premier dans les vignes, le suivant au chai et le troisième au marché. D’une saison à l’autre, d’une année à l’autre, suivant la météo, le travail n’est jamais le même. Chaque année est un nouveau challenge pour réussir le meilleur vin avec ce que la nature nous donne conjugué au travail de la vigne. Ce qui est passionnant c’est ce travail pour arriver au meilleur raisin une fois au chai, puis pendant le premier mois de vinification de prendre les bonnes décisions pour obtenir le meilleur vin possible. Mon objectif est la qualité. Dès la première année, j’ai obtenu une médaille d’argent au concours général pour l’AOP Haut-Poitou Sauvignon blanc. Cela m’a donné de la visibilité. Le Sauvignon gris a été remarqué également dans le guide Hachette de septembre 2016.

Avenir. Quels sont vos projets ?

I. B. / J’ai planté des vignes supplémentaires pour atteindre, une fois en production, 3 hectares. Ce sont du cabernet franc et du merlot. Les premiers plants ont bien pris, j’espère récolter les premières grappes dès l’année prochaine. Avec le cabernet franc, je pourrais produire un AOC Haut-Poitou et ainsi élargir ma gamme. J’aimerais me faire connaître des restaurateurs, bars et cavistes. Pour l’instant, je vend directement sur les marchés de Châtellerault, Neuville-de-Poitou et La Roche-Posay. Je fais aussi des marchés nocturnes, des salons et foires du vin.

Mots croisés. Pouvez-vous nous donner trois mots pour vous définir ?

I. B. / Volontaire, conciliante et maman poule.

Propos recueillis par M. W.

 

Bio express

1969 Née le 17 mai à Pont-Audemer en Normandie (27)

1992 Entre en fac de biochimie et biologie moléculaire à Bordeaux

1996 Obtient sa maîtrise et continue par un diplôme d’œnologie

1997 Entre en stage à la Cave du Haut-Poitou, à Neuville-du-Poitou

1998 Part cinq mois en Australie. A son retour est embauchée à la Cave

2013 Est licenciée de la coopérative

2015 Rachète des vignes suite au départ en retraite d’un viticulteur. En septembre procède à sa première vendange en tant que propriétaire du Domaine des Renardières

Partenaire : Inovis asset management