Isabelle Dilhac, la proximité avant tout

Publié le 7 septembre 2017 | Actualité / Portrait / Une

Payant

dilhac

La nouvelle préfète de la Vienne a pris ses fonctions en début de semaine. Un retour aux sources et une grande fierté pour cette native de Ceaux-en-Couhé.

Pour sa première sortie officielle en début de semaine, Isabelle Dilhac, la nouvelle préfète n’a pas dérogé à la tradition du dépôt de gerbes devant le monument aux morts, à Poitiers. « C’est un territoire que j’ai bien connu dans mes vies antérieures et que je retrouve avec bonheur, souligne Isabelle Dilhac. Je vais mettre toute mon énergie au service du département. » En effet, la nouvelle préfète est native de Ceaux-en-Couhé, a fréquenté le lycée de Civray, avant de rejoindre l’université de Poitiers pour y suivre une maîtrise de lettres. Elle commencera sa carrière au tribunal administratif de Poitiers en tant que greffière, puis magistrate, mais bifurquera ensuite vers le corps préfectoral. Elle débute par un remplacement et ce qui ne devait qu’être provisoire, dure depuis 20 ans. Elle démarre donc en tant que sous-préfète de Bellac en 2007 puis poursuivra en Indre-et-Loire, Lot-et-Garonne, Manche, Gironde sur différents postes préfectoraux. En 2012, elle est nommée préfète de la Meuse, puis de l’Aube en 2105 pour finalement, aujourd’hui, revenir en Vienne. « Je souhaitais rentrer dans l’Ouest, mais la région est vaste. C’est une heureuse surprise pour moi et c’est avec bonheur et fierté que je retrouve le département de mes origines, même si je ne promets pas de reconnaître tout le monde ! », plaisante-t-elle.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management