Jacques Savatier : « Faire plus pour ceux qui en ont le moins »

Publié le 18 mai 2017 | Actualité / en Poitou-Charentes

Payant

savatier

Jacques Savatier est candidat aux élections législatives pour La République en Marche sur la circonscription 1 de la Vienne.

Présentation. Lorsque j’ai présenté ma candidature, j’étais encore directeur adjoint au groupe La Poste à Paris. Ingénieur agronome et ingénieur général des ponts de formation, je n’ai jamais été encarté, je suis un logiciel différent formaté par différentes expériences. Je pense qu’il était temps de renverser la table et ses convenances car notre organisation politique était dépassée. Mon parcours s’articule autour de forts investissements dans le secteur public en Poitou-Charentes, en 1982, j’ai rejoint la Région comme chargé des affaires rurales, économiques et de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement. En 1990, je suis nommé chargé de mission auprès du Préfet de Région. Entre 1992 et 1993, je suis devenu le directeur régional de l’environnement Poitou-Charentes (DIREN), puis jusqu’en 1997, j’étais le directeur du tourisme pour le conseil général de la Vienne auprès du Futuroscope, Destination Futuroscope, c’est moi. En 1997, je retourne en mission pour l’Etat comme secrétaire général pour les affaires régionales à la Préfecture du Centre (SGAR). Et en avril 2003, je rejoint le groupe La  Poste comme conseiller du président et du directeur général de La Poste pour la concertation et la présence territoriales, nous étions 300 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros. En parallèle, j’ai toujours été investi dans le monde associatif comme au Stade poitevin de volley-ball où j’ai été président de 1991 à 1995. J’ai été aussi élu à Montamisé pendant 12 ans.

Economie. Un député doit comprendre les logiques économiques de son territoire et pouvoir anticiper son avenir afin de ne pas être pénalisé par les avancées économiques comme l’ubérisation. Il existe de nombreuses opportunités à saisir.

Nous avons la chance d’avoir le siège du Cned sur notre territoire, mon rôle sera de l’accompagner dans sa transition numérique, il n’est pas trop tard pour prendre le virage. En Marche souhaite favoriser le recrutements des jeunes dans les quartiers défavorisés. Notre président souhaite soutenir les entreprises qui recrutent dans les quartiers et j’y veillerai. Nous sommes pour la suppression du RSI, c’est une usine à gaz et nous souhaitons donner plus de liberté à l’économie. Pour l’agriculture, le e-commerce permet de favoriser les circuits-courts, je souhaite redonner un nouveau souffle à l’agriculture et revenir à une Europe qui protège. En étant juste et efficace, en trouvant des solutions, je désire apporter mes différentes expériences à la France et à mon territoire.

Projets de loi. J’aimerais faire plus pour ceux qui en ont le moins. L’emploi dans les zones défavorisées sera l’une de mes actions à mener, sans omettre les personnes handicapées qui une fois adulte se retrouvent sur le bord de la route.

Suppléante : Françoise Ballet-Blu

Facebook : EnMarche86

Partenaire : Inovis asset management