Connect with us

Jean-Pierre Raffarin fervent promoteur du tourisme

raffarin

Actualité

Jean-Pierre Raffarin fervent promoteur du tourisme

Jean-Pierre Raffarin quitte la présidence de l’agence de créativité et d’attractivité du Poitou . « Sur le tourisme, je continuerai pour autant à m’impliquer comme je le faisais auparavant. »

raffarin

Jean-Pierre Raffarin quitte la présidence de l’agence de créativité et d’attractivité du Poitou . « Sur le tourisme, je continuerai pour autant à m’impliquer comme je le faisais auparavant. Quand je travaillais sur l’arrivée de center Parcs, je n’étais pas à l’agence touristique de la Vienne. Je m’étais donné jusqu’à la signature du permis de construire de l’institut Robuchon pour passer la main. Je dois dire également que mon temps est dévoré par la commission des affaires étrangères. » Autre fait, une convention financière doit être signée entre le Département et l’ACAP. « A terme, pour bien gérer cet organisme, il faut quelqu’un du conseil départemental pour le représenter, car c’est son bras armé. »

Pour autant, il l’assure, il suivra le projet de l’institut Robuchon jusqu’au bout. « Il se fera même s’il faut constamment composer avec les difficultés. Sur l’aspect pédagogique, il faut articuler la position de l’artiste et l’exigence académique, grâce à l’école de Lausanne nous y arrivons. Sur le volet financier, il n’y a pas de problème, mais il nous faut le permis de construire pour affiner les choses. Il est prévu pour juin. Sur l’administratif, il y a une bonne volonté des services de l’Etat. Le plus dur est de gérer la réaction des investisseurs face aux demandes d’études supplémentaires. Je comprends, la Drac doit protéger ce patrimoine formidable, mais si ce projet ne se fait pas, le site sera perdu. L’attractivité de l’institut vient aussi de son emplacement dans ce bâtiment historique et de la Vienne, un département rural. »

Coordonner les stratégies

Plus largement, Jean-Pierre Raffarin est certain de la place stratégique du tourisme dans l’économie. « A terme, les stratégies devront se coordonner, celles du Département, des agglomérations, des communautés de communes vont dans le même sens. Dans une logique de grands projets, nous avons des forces d’attractivité à connecter entre elles. » Pour autant, pour éviter des fractures, il y a un équilibre à trouver entre les différents échelons administratifs. « La Région est sur la puissance, qui pour la proximité ? Quand le Futurosocpe et son territoire s’affichent dans le métro, qui portera cette campagne demain ? Ce sont des questions à soulever. » La Vienne a des atouts à faire valoir. « Il faut trouver des moyens supplémentaires pour renforcer la capacité touristique de la Vienne. Le Poitou est pour moi le moyen d’exister dans la Nouvelle-Aquitaine et d’être une marque touristique. »

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut