Les jeux sérieux de Serious Frames

Publié le 17 novembre 2017 | Entreprises

serious frames

La SAS Serious Frames, à La Rochelle, se sert des jeux vidéo pour proposer de la communication visuelle interactive 3D.

Pour une agence de tourisme, c’est l’idéal. Posez un casque 3D sur les yeux des clients et vous leur donnerez ainsi un avant-goût saisissant de leur vacances : New-York, le Grand canyon, les tropiques … Mais ce type de technologie, qui recrée un site actuel ou disparu ou superpose des images en trois dimensions à la réalité (la réalité augmentée), peut avoir de nombreux usages dans de nombreux domaines. Le centre de formations Cipecma, à proximité de La Rochelle, y a par exemple recourt pour entraîner les stagiaires à conduire des engins de chantier.

Les images de synthèse et les solutions 3D, c’est justement le cœur de métier de l’agence Serious Frames, basée à La  Rochelle et Déols (Indre). Elle a d’ailleurs déjà convaincu des clients de renoms (Bouygues Construction, Orange, Honda) à utiliser cette technologie. « Pour mettre les gens dans un contexte, qu’il s’agisse d’une usine, d’un monument disparu ou d’une situation à dénouer, les plonger dans la réalité virtuelle ou la réalité augmentée, ça aide beaucoup. Pour capter l’attention, c’est vraiment très efficace », garantit le fondateur de Serious Frames, Olivier Quibel.

« Tout rendre interactif »

Et pourtant à l’origine ces « images sérieuses », traduction littérale du nom de la société, il y a les jeux vidéos. « Le jeu vidéo permet de tout décloisonner, de tout rendre interactif. Nous n’avons plus de limite », assure le quadragénaire, formé à l’école d’ingénieurs de La  Rochelle (Eigsi), et passionné de jeux vidéo. « Même si je n’ai plus trop le temps d’y jouer, je regarde toujours les nouveautés pour me tenir à la page technologiquement. D’ailleurs chez Serious Frames, jouer aux jeux vidéo est un critère de recrutement ! » Les candidats ont intérêt à ne pas trop lâcher les manettes, parce que Serious Frames envisage d’embaucher deux personnes par an.

Colore ton hôpital

En parallèle, la société créée en 2015 participe au projet « Colore mon hôpital » (à retrouver sur coloremonhopital.fr), portée par l’association éponyme, fondée cet été par les membres du service pédiatrie de l’hôpital de La  Rochelle. Pour réduire le stress avant une opération chirurgicale sur un enfant, celui-ci va être familiarisé avec l’environnement médical. « Sur une tablette numérique, nous lui proposons des jeux en réalité augmentée, qui se déroulent dans un monde imaginaire, avec Dandy, l’âne culotte de l’île de Ré, et son copain le cochon (tous deux imaginés par le dessinateur poitevin Luc Turlan), explique Olivier Quibel. L’enfant a un dernier contact avec les personnages avant l’opération et à son réveil, il a un doudou à côté de lui, qui le replonge dans l’univers qu’il a quitté au bloc. Le but est de rassurer l’enfant jusqu’à ce qu’il se pose lui-même le masque anesthésiant sur le nez. L’association a contacté des étudiants en informatique de l’IUT de La Rochelle, qui nous ont contactés à leur tour. » Le jeu devrait être disponible en mai.

O. G.

Partenaire : Inovis asset management