Connect with us

Joël Robuchon de retour sur ses terres

robuchon

Actualité

Joël Robuchon de retour sur ses terres

Le chef le plus étoilé au monde (25), Joël Robuchon a choisi le sud-Vienne, « le terroir de son enfance » et plus particulièrement la Maison-Dieu à Montmorillon pour créer la Grande école internationale de ses rêves.

robuchonLe chef le plus étoilé au monde (25), Joël Robuchon a choisi le sud-Vienne, « le terroir de son enfance » et plus particulièrement la Maison-Dieu à Montmorillon pour créer la Grande école internationale de ses rêves.

La Maison-Dieu à Montmorillon, Joël Robuchon a voulu y rentrer pour devenir séminariste, demain, elle sera le bel écrin de l’institut international de la gastronomie. Le chef le plus étoilé au monde (25) a choisi le sud-vienne, « le terroir de son enfance » pour créer la Grande école de la gastronomie de ses rêves.

Présenté officiellement le 20 novembre au Bristol à Paris, l’institut international de la gastronomie s’étendra du 10 hectares, il proposera une école destinée à préparer l’élite de la gastronomie, un restaurant et un hôtel d’application avec quinze suites, « les plus belles du monde », assure Pierre-Yves Rochon, fidèle architecte du chef à qui l’on doit le Four Seasons de Florence ou le Georges V à Paris. Imaginé tout en transparence, le campus sera ouvert sur la vallée verte du Montmorillonnais. « Lorsque l’on quitte Shangaï pour Montmorillon, ça fait  un choc ! Un choc d’air pur ! Tout ce dont nos amis chinois ont besoin, assure Jean-Pierre Raffarin, sénateur de la Vienne et initiateur de ce projet. Quant au patrimoine historique, cet ancien séminaire est perçu comme une richesse et ils ont raison ! » Propriété du Chu de Poitiers, le prix du bâtiment n’a pas encore été négociée avec Jean-Pierre Dewitte.

Un financement 100 % chinois

Projet aux 65 millions d’euros, l’institut international de Joël Robuchon est entièrement financé par des investisseurs chinois. Interrogé sur le choix de ce projet, Wu Zhong, représentant des investisseurs, a souligné que Joël Robuchon était le pape de la gastronomie française et comme ce magnifique projet a été présenté par Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre et ami de la Chine, il ne pouvait qu’être intéressant. Dès que la demande de travaux aura été acceptée, un chantier de deux ans est prévu. Indéniablement ouvert sur le monde, comme son chef, l’institut proposera des formations diplomantes — en français et en anglais — de 2 mois à trois ans pour les Bachelor, en cuisine, pâtisserie, boulangerie, sommellerie et service. L’admission se fera par sélection. « Dans toutes nos formations nous accorderons un place importante au produit et ceux de ma région auront une place particulière, souligne Joël Robuchon. Je n’oublie pas que la trufficulture est née dans le Poitou, comme le melon ou l’échalion qui seront privilégiés. » 523 élèves sont attendus dès la première année, 857 la deuxième dont une grande partie venue de Chine. Le mot de la fin est revenu à Yves Bouloux, maire de Montmorillon. « Je suis le plus heureux des hommes. Il était difficile pour nous de trouver un avenir pour ce site. Nous en avons parlé à Jean-Pierre Raffarin qui en a parlé à Joël Robuchon … Et nous en sommes là aujourd’hui ! Merci de consacrer ce lieu chargé d’esprit, de culture et de patrimoine à ce grand projet humaniste. »

Lydia De Abreu

montmorillon

montmorillon

L’institut de la Maison-Dieu comprendra 20 salles de classe, 19 laboratoires à l’image d’une show-kitchen avec des équipements adaptés, un amphithéâtre multimédia pour tirer profit de l’e-learning, un octogone du vin, un restaurant et un hôtel d’application et un potager pour les étudiants.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut