Julie-Claire Ruffel, de l’immobilier à « décortiqueuse de bobos »

Publié le 21 février 2019 | Entreprises

julie-claire ruffel

« Osons changer » est le leitmotiv de Julie-Claire Ruffel qui vient de lancer son activité de thérapeute. Après une dizaine d’années dans l’immobilier, elle s’est reconvertie dans le bien-être et l’amour de soi.

Avant de trouver sa voie, Julie-Claire Ruffel a parcouru quelques chemins. Indépendante assez jeune, elle se forme à l’immobilier et décroche son BTS en 2006. L’année suivante, elle rejoint la société Mikit et devient la meilleure vendeuse en France. « J’ai vraiment découvert une passion, je m’épanouissais dans l’immobilier. En 2009, j’ai rejoint le promoteur Ermès, comme négociatrice en immobilier. Je suis restée deux ans puis un poste de chargée de clientèle me tendait les bras chez Sipéa, le bailleur social de la Vienne, devenu Ekidom aujourd’hui. Au bout de cinq ans, je les ai quitté en juillet dernier pour réaliser mon projet. »

Retrouver l’amour de soi

Son projet, elle l’a monté en silence. D’abord, dans un petit coin de sa tête, puis il est devenu plus concret. Sensible aux soins alternatifs, Julie-Claire Ruffel pratiquait de la sophrologie et travaillait sur le développement personnel. « Un soir, le lendemain de mon anniversaire, j’ai eu un déclic. Je devais devenir celle que j’étais. J’ai démissionné et parcouru la France pour rencontrer différents thérapeutes. J’ai fait de grandes balades dans la nature, je me suis formé en sonothérapie et PNL (programmation neuro-linguistique), dont j’ai obtenu le titre de praticienne. Je me suis trouvée. »

Depuis janvier, Julie-Claire Ruffel a lancé son activité de thérapeute sous le nom “Osons Changer”. Elle est spécialisée dans la perte de poids et surtout l’amour de soi. « La perte de poids passe par la guérison des blessures, les kilos ne sont que des indicateurs. Je me définis en décortiqueuse de bobos de vie afin de revenir à son soi essentiel qui pour moi est amour. »

Lydia De Abreu

Plus : Facebook @claireruffel et Instagram @osonschanger.

Partenaire : Inovis asset management